in

10 inventions plus ou moins discutables pour lutter contre le viol

Montage : 100Feminin.fr/Crédits : FemDefence/Smack
10 inventions plus ou moins discutables pour lutter contre le viol
noté 3.8 - 5 votes

Laquelle d’entre nous n’a pas déjà craint la présence d’un rôdeur dans une rue mal éclairée, de nuit, en rentrant chez elle après une virée en boîte entre copines ? Sans tomber dans la paranoïa, il est important d’éviter certains lieux, et de prendre les bonnes décisions. Mais est-il vraiment nécessaire d’enfiler une ceinture de chasteté, des collants poilus ou encore un soutien-gorge électrifié ? Car pour remédier aux viols, certains inventeurs ont mis le paquet. Vous connaissez peut-être déjà le vernis à ongles anti GHB, mais connaissiez-vous les collants à poils ou le tampon transperceur ? Voici 10 dispositifs anti-viols étonnants.

1/ La ceinture anti-viol

Ce sont deux américaines qui ont inventé une ceinture spéciale à la boucle quasiment impossible à ouvrir, arguant qu’elles se sentiraient plus en sécurité dans les villes qu’elles visitent avec ce dispositif sous la jupe… Une ceinture de chasteté nouvelle génération, en somme.

Montage : 100Feminin.fr/Crédits : etsy.com

2/ Les collants poilus

Une invention complètement saugrenue pour se prémunir du viol : les collants à poils. Une solution douteuse. Les poils dissuaderaient-ils les violeurs ?

Montage : 100Feminin.fr/Crédits : smack.com

3/ Le préservatif anti-viol

Ce préservatif féminin présente de petites dents capables de s’accrocher au pénis. Une fois attaché à celui-ci, impossible de retirer l’outil sans l’aide d’un médecin. Cela dit, il n’empêche pas la pénétration…

Montage : 100Feminin.fr/Crédits : Rape-aXe

4/ Un tampon transperceur

Inventé en 2005, FemDefense s’insère comme un tampon classique, sauf qu’à la place d’un simple cordon, un long pic en métal en dépasse, pour transpercer le pénis en cas d’agression. A faire froid dans le dos !

Crédits : FemDefence

5/ Le soutien-gorge électrifié

Particulièrement lourd (et laid), ce soutien-gorge anti-viol avec GPS intégré a le pouvoir d’administrer une décharge électrique de 3800 KV dans le bras d’un agresseur s’il se risque à toucher le sein gauche de son utilisatrice.