, ,

Cette fille a décidé d’arrêter de s’épiler et ne le regrette pas

Capture Pinterest/Women's Health
Cette fille a décidé d’arrêter de s’épiler et ne le regrette pas
4.7 (93.33%) 9 votes

Les poils ne servent pas à rien…

Morgan Mikenas est une blogueuse fitness renommée qui n’a pas la langue dans sa poche. Mais plus que ses entraînements physiques, la belle brune est surtout connue sur les réseaux pour ses jambes et ses aisselles poilues ! Retour sur image sur une jeune fille qui s’assume pleinement.

Ne pas céder au diktat de la beauté artificielle

Morgan a décidé de ne plus céder aux rituels de beauté imposés par la société occidentale actuelle en laissant pousser les poils de ses jambes, ainsi que ceux de ses aisselles. Elle affirme avoir passé le cap par paresse, l’épilation lui prenant un temps considérable chaque semaine. Sa nouvelle vie sans rasoir ni esthéticienne l’aurait complètement transformée, n’ayant plus peur de s’accepter telle que la nature l’a façonnée. D’ailleurs, elle affirme que ses poils sont à présent très agréables à « porter », au toucher soyeux qu’elle n’avait jamais connu auparavant.

Maintenant j’ai les jambes toutes douces alors qu’avant, à chaque repousse, elles devenaient piquantes et me grattaient.

La honte des poils, une image véhiculée par les compagnies de rasoirs

Dans sa vidéo, Morgan nous donne une petite leçon d’histoire en affirmant que ce sont les industries de l’épilation comme les entreprises de rasoirs jetables qui ont commencé à propager cette honte de la pilosité féminine. Elle rapporte que ce serait aux alentours des années 1920 qu’est né ce qu’on appelle aujourd’hui le « body shaming » (honte de son corps).

Une pilosité importante qu’elle assume enfin

Dans ses plus jeunes années, Morgan a toujours culpabilisé d’être bien dotée par la nature en termes de pilosité. Dès l’école primaire, quand elle avait le malheur de porter des shorts, ses camarades de classe ne se faisaient pas prier pour se moquer. Plus tard, elle devient assistante dans une école et les choses ne changent pas la donne, au contraire : les écoliers, bien qu’âgés de quelques années (elle ayant atteint la majorité), l’agressent verbalement, la trouvant sale et repoussante. Morgan, choquée par ces propos, tenus par des enfants, décide de réagir dans une vidéo coup de poing (en anglais) :

La nature nous a doté de poils, ce n’est pas pour rien. Pourquoi vouloir les retirer à tout prix ?