in

5 hommes nous parlent de leurs fantasmes

Crédits : Geralt/Pixabay
5 hommes nous parlent de leurs fantasmes
noté 5 - 2 votes

Les fantasmes sont parfois plus accessibles que vous ne le pensez

Vous pensiez que le fantasme absolu de tout homme qui se respecte était le fameux plan à trois ? Ne sous-estimez pas la gente masculine, si la majeure partie ne refuserait pas un three-some, d’autres ont quand même un peu plus d’imagination ! Et il s’avère même que certains fantasmes sont tout à fait réalisables. Le site féminin de RTL a enquêté sur le sujet, en interviewant quelques hommes au détour d’un café.

1/ Erwan

J’aime vraiment les lieux publics. Imaginer faire ça au dernier étage de la tour Eiffel, ou sur un toit parisien. Mais je trouve qu’en général, le propre du fantasme, c’est de ne pas pouvoir être assouvi. C’est pour cela que je trouve excitant d’imaginer le faire à l’Élysée ou dans le bureau ovale. Ou coucher avec une personne connue. C’est comme de toucher à quelque chose de sacré.

2/ Martin

La première chose qui me vient à l’esprit, c’est de me retrouver avec deux filles. Je veux absolument le faire au moins une fois. Ce qui m’excite surtout c’est de les imaginer se faire des trucs entre elles. Je pourrais même être uniquement spectateur.

3/ Vincent

J’ai déjà tenté des choses que certaines personnes pourraient considérer dégradantes : l’éjaculation faciale, par exemple. Évidemment, ce n’est avilissant qu’en apparence : quoi qu’il arrive, il faut en parler ensemble au préalable et s’assurer que les deux personnes sont partantes. Je crois que ce qui m’excite le plus, c’est le moment où ma partenaire accepte ce que je lui propose. Et la voir réaliser ce que j’ai suggéré, la position qu’elle prend, les regards… Finalement, le plus excitant dans les fantasmes, ce sont les à-côtés.

4/ Sébastien

J’ai un peu peur de l’inconnu. C’est prendre le risque de laisser quelque chose que tu n’avais pas anticipé se produire. Je ne dis pas que j’aime la routine mais que rien ne me donne particulièrement plus envie qu’autre chose. Je préfère que les choses soient faites bien et simplement.

5/ Matthieu

Je n’ai pas de fantasmes inassouvis. Le plan à trois, bof. Le sable, le lever de soleil, les lieux publics… Je suis trop pragmatique : si je pense à faire l’amour dans un avion, je pense d’abord au moment où on doit se lever de nos sièges discrètement, pas au même moment, sans se faire prendre.

Note : Pour des raisons de confidentialité évidentes, les prénoms ont été changés.

Source