in ,

7 manières qu’ont les différents pays de contrôler leur natalité : comment certains vous poussent à faire l’amour

Crédits : Pixabay
7 manières qu’ont les différents pays de contrôler leur natalité : comment certains vous poussent à faire l’amour
5 (100%) 2 votes

De la bonne publicité au service de la natalité

En fonction des enjeux démographiques de chaque pays, les gouvernements se creusent la cervelle pour inciter leurs populations à augmenter le nombre de leurs enfants ou à le réduire. Et parfois, les méthodes s’avèrent peu conventionnelles. Voici quelques exemples d’actions mises en place à travers le monde pour contrôler la natalité, motiver ou démotiver les troupes !

1/ Un spot publicitaire pour adultes : « Faites-le pour le Danemark ! », Danemark

Avec un taux de 1,73 enfants par femme, le Danemark ne semble pas avoir envie de copuler ! Résultat : une population vieillissante et un taux de natalité qui ne parvient pas à la remplacer. D’où l’idée d’une campagne télé pour adultes réalisée par Spies Rejser encourageant les ébats sexuels !

2/ L’avortement, la contraception et le divorce interdits en Roumanie

Face à la chute de la natalité dans les années 60, le gouvernement Roumain a décidé d’interdire l’avortement et les moyens de contraceptions, et a rendu le divorce presque impossible, tout en taxant les familles sans enfants ! Vous ne voulez pas crouler sous les impôts ? Faites des gosses !

Crédits : Pixabay

3/ La fermeture des bureaux plus tôt un jour par semaine pour encourager les couples à se retrouver, Corée du Sud

Après la chute du taux de natalité en Corée du Sud (l’un des plus bas au monde), le gouvernement a décidé de prendre des mesures pour relancer la sexualité des ménages : le troisième mercredi de chaque mois, les bureaux ferment plus tôt pour laisser aux familles et aux couples sans enfants le temps de se retrouver sous la couette !

Crédits : Pixabay

4/ Des voitures à gagner en donnant naissance à une certaine date, Russie

Le gouvernement Russe a décidé en 2007 de rendre férié le 12 septembre, alors devenu le « Jour de la Conception », afin, comme son nom l’indique, d’occuper ce temps libre pour concevoir. Il y aurait même des prix à la clé si l’enfant est conçu ce même jour et né le 12 juin : argent, voitures ou réfrigérateurs ! Votre voiture vient de tomber en panne ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Crédits : Pixabay

5/ Des bébés robots au Japon

Selon un démographe du même pays, les Japonais seraient « en voie d’extinction » ! La cause ? Le peu d’envie de faire des enfants, conséquence directe de la chute de la natalité depuis plusieurs années. Pour donner aux futurs parents le goût de materner, des étudiants de l’université de Tsukuba ont mis au point des bébés robots, à prendre en colocation quelques semaines chez soi pour se rendre compte que la maternité peut être une réalité. Ont-ils programmé quelques pleurs en moins pour les y encourager ?

6/ Des camps de stérilisation en Inde

Dans les années 1975, le gouvernement Indien a créé des camps de stérilisation pour empêcher les femmes de tomber enceintes face au taux de natalité toujours plus élevé dans le pays. En les persuadant de le faire de leur plein gré, car elles percevraient un peu d’argent en acceptant. Cela dit, celles qui refusent y seraient contraintes par la force. Des méthodes portant atteinte aux droits de l’Homme qui tendent heureusement à disparaître, mais pas complètement.

Crédits : Pixabay

7/ Une chanson de rap qui incite à faire des enfants par Mentos, Singapour

Paniquant devant le nombre d’enfants en sérieuse baisse dans l’île artificielle (moins d’un par femme), le gouvernement Singapourien, en partenariat avec Mentos, a décidé de diffuser une publicité intitulée la « Nuit Nationale », chanson de rap invitant à faire son « devoir de citoyen »…

Source