in ,

8 témoignages d’esthéticiennes courageuses qui nous racontent leurs galères

Crédits : iStock
Crédits : iStock
8 témoignages d’esthéticiennes courageuses qui nous racontent leurs galères
4.5 (90%) 6 votes

Vous ne vous verriez pas débarquer chez votre esthéticienne toute en transpiration après votre footing quotidien, sans vous être lavée avant, votre bas ventre exaltant une odeur corporelle peu ragoûtante ? Et bien figurez-vous que ce n’est pas la première préoccupation de tout le monde, et que certaines filles peu complexées ne se gênent pas d’arriver chez leur arracheuse de poils comme si de rien n’était. Voici 8 témoignages impensables, contés par des esthéticiennes courageuses, qui doivent en avoir gros sur la patate !

Ma cliente venait d’avoir des rapports sexuels, je l’ai vu quand elle a écarté son vagin pour faire le maillot intégral, il y avait des trucs blancs à l’intérieur ! Elle n’a pas eu le temps de se nettoyer…

Des femmes viennent avec un tampon plein de sang. Se faire épiler le maillot quand on a ses règles, quel culot ! En fin de règles avec un tampon, à la rigueur, mais une serviette, faut pas exagérer.

Je rejoins ma patronne en cabine et lui explique que la dame qui a RDV a une odeur à vomir et qu’elle n’est absolument pas propre. Ma patronne me dit de la prendre quand même. Je la fais alors rentrer, elle quitte ses vêtements devant moi, sa culotte est pleine de sang, d’urine et… de déjections ! Ainsi qu’à l’intérieur des cuisses ! J’ai du réaliser la prestation quand même, sous les ordres de ma patronne…

Une fois l’épilation du maillot de ma cliente achevée, je lui demande si le résultat lui plait. Comme elle ne voit pas bien, je lui propose de toucher. Pour la première fois de ma carrière, j’ai eu le droit à un « vous voulez bien prendre une photo? ». Je suis restée bête en essayant de ne pas rire lorsqu’elle m’a tendu son téléphone.

Je devais faire un massage à une femme qui était venue avec son homme. Je frappe à porte de la cabine pour demander s’ils sont prêts. La porte ne s’ouvre pas, je frappe plus fort. Toujours rien. Je me dis tant pis, il faut que je commence pour respecter mon planning. J’ouvre la porte et découvre qu’ils étaient en train de faire l’amour !

Je commence l’épilation du maillot de ma cliente en appliquant de la cire au niveau des lèvres. Je me retourne quelques minutes. La seconde d’après, je la surprends les doigts dans son vagin, la cire lui touchant soit-disant sa « muqueuse intime ». Je continue, et, quand je tire sur la bande, ma cliente commence à gémir, de … plaisir !!

Au centre de bronzage, certaines personnes font pipi dans la poubelle. En changeant la poubelle, on plonge la main dans l’urine…

Etant fumeuse, je prend un chewing-gum avant mon RDV, je met la cire à chauffer, ma cliente s’installe et on commence. J’applique la cire sur le maillot, elle me dit que c’est un peu chaud, je souffle alors sur la cire et là…. pouf mon chewing-gum sur sa minette ! Heureusement, je connais bien cette cliente, nous avons eu un fou rire jusqu’à a fin.

Crédits : Wikimedia Commons

Source