,

Vous avez décidé d’accoucher à la maison ? Voici quelques conseils pour bien appréhender cette expérience unique

Crédits : Pexels
Vous avez décidé d’accoucher à la maison ? Voici quelques conseils pour bien appréhender cette expérience unique
5 (100%) 1 vote

Vous avez juré ne jamais accoucher à l’hôpital, préférant de loin la douleur sans péridurale au confort et à la chaleur de votre maison ? Une décision que vous avez sans doute mûrement réfléchi mais qui n’est pas sans risque si les choses ne se passent pas comme prévu. Cela dit, si vous n’avez pas de complications, l’expérience peut s’avérer exceptionnellement riche en émotions. Voici quelques conseils pour que ce moment se passe de la meilleure façon.

90 % des femmes dans le monde accoucherait à domicile. C’est dire si l’expérience est courante. Pourtant, en France, ce type d’accouchement est plutôt très rare, voire marginal, puisqu’il représenterait environ 1% des naissances. Car cette pratique aujourd’hui considérée comme « archaïque » par certains spécialistes, alimente la polémique.

Quelles conditions sont nécessaires pour accoucher à domicile ?

Bien évidemment, pour pouvoir espérer accoucher dans l’intimité de votre chambre à coucher, votre grossesse ne doit présenter aucune anomalie. Les cas de grossesse suivants sont malheureusement proscris d’accouchement à domicile :

  • siège
  • jumeaux
  • diabète
  • hypertension
  • placenta praevia
  • naissances multiples

Quels sont les risques d’un accouchement à domicile ?

Comme pour tout accouchement, les risques existent (césarienne, hémorragies…). Cependant, si cette épreuve est bien préparée en amont et encadrée par une sage-femme d’expérience ou un médecin, il n’y aurait pas plus de risque qu’un accouchement médicalisé. Gardez à l’esprit qu’il est toujours possible de prévoir un transfert dans une maternité si les choses ne se déroulent pas comme prévu. Prévoyez donc pour cela, un mode de transport d’urgence, en prenant contact avec une société d’ambulances, par exemple, prête à intervenir en cas de pépin.

Crédits : Pexels

Pas de péridurale, mais du matériel médical apporté par le médecin ou la sage-femme

Quand on décide d’accoucher à domicile, on s’engage à prendre son mal en patience jusqu’au bout ! Car la péridurale, c’est le soulagement autorisé en maternité médicalisée seulement. Une chose à savoir avant de prendre sa décision… En revanche, la sage-femme (ou le médecin) qui a suivi votre grossesse se rendra chez vous muni(e) d’un kit de réanimation, de produits de perfusion et d’un appareil de monitoring permettant de suivre l’état du bébé. Les parents, eux, doivent fournir les serviettes, des bassines et des compresses.

Combien ça coûte, un accouchement à domicile ?

Bien moins cher qu’un accouchement médicalisé, l’accouchement à domicile tourne autour des 310 euros. En maternité, si l’on compte une sortie au bout de trois jours, s’élève aux alentours des 3000 euros… Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez consulter le site de l’Association Nationale des Sages femmes Libérales ou la Charte de l’accouchement à domicile.

Source