, ,

Les bonnes et mauvaises positions pour dormir en couple

Capture Instagram/Pinterest
Les bonnes et mauvaises positions pour dormir en couple
4 (80%) 8 votes

5 positions décryptées

Quel plaisir de dormir blottis l’un contre l’autre lorsqu’on est amoureux ! Mais avec le temps, l’espace devient de plus en plus grand et on n’a pas toujours envie de s’enlacer fougueusement… Et ça se comprend ! Car le sommeil est vital pour la santé, et une bonne nuit de repos achève de nous régénérer. Apprenez à bien dormir en couple pour vivre ensemble plus longtemps !

1/ La petite cuillère VS la méduse

La position de la petite cuillère, on la connaît bien, et pas seulement pour dormir, si vous voyez ce qu’on veut dire… Mais pour la nuit, il est important d’être confortablement installés, même si l’on reste enlacés. Que ce soit vous qui ayez les cheveux longs ou votre prince charmant, veillez à ne pas vous étouffer mutuellement !

2/ L’enlacement VS le boa constrictor

C’est certain, l’enlacement nocturne a besoin de quelques règles pour ne pas dégoûter ses adeptes ! Si on est du genre à aimer se blottir, on le fait le plus proche possible de façon à ne pas se faire étouffer par un bras qui part dans la mauvaise direction…

3/ Le presque là VS le fugitif

Parfois, il n’est pas honteux de vouloir prendre un peu de distance. D’ailleurs, mieux vaut être plus éloignés que trop proches, quitte à ce que l’un prenne toute la place dans le lit… L’indépendance, ça peut aussi faire la différence !

A post shared by luna (@lecoindesfilles39) on

4/ Le triangle VS le bazar à trois

Si vous avez un petit animal à quatre pattes qui aime se blottir contre vous, ne le laissez pas non plus prendre de mauvaises habitudes en vous faisant passer une nuit agitée ! Gardez-le plutôt à vos pieds, ou entre vous deux, au milieu.

A post shared by luna (@lecoindesfilles39) on

5/ Dormir à deux avec son nouveau-né

Attention, un bébé dans la chambre à coucher peut devenir un sacré remue-ménage ! Veillez à ce qu’il respecte votre sommeil et n’abusez pas de cette habitude trop longtemps…

Source