in ,

Un champignon capable de mener à l’orgasme rien qu’en le sentant : info ou intox ?

Crédits : Wikimedia
Un champignon capable de mener à l’orgasme rien qu’en le sentant : info ou intox ?
noté 5 - 2 votes

Un champignon aphrodisiaque ?

Le phallus indusiatus, c’est un champignon au nom et à l’apparence suggestive, qui aurait de telles vertus aphrodisiaques que certaines femmes pourraient presque parvenir à l’orgasme en le respirant. A lors, vrai ou faux ? On ne serait pas contre !

Un champignon à la forme suggestive

Il serait révolutionnaire que de régler ses problèmes de la frigidité avec un simple champignon ! Même plutôt ahurissant. Et pourtant. John Holliday et Noah Soule, deux scientifiques américains, ont publié une étude sur le sujet dans la revue spécialisée International Journal of Medicinal Mushrooms, vantant les mérites hautement aphrodisiaques de ce champignon particulier poussant sur les hauteurs de Hawaï.

Une mini-étude contenant trop peu de sujets

Les deux scientifiques ont alors réalisé un test olfactif auprès de 16 femmes et 20 hommes. Bilan : presque la moitié des femmes « auraient vécu une expérience orgasmique spontanée en reniflant ce champignon », ont-ils affirmé. Mais comment cela est-il possible ? L’étude explique que ce sont les pores du champignon qui émettent des composés hormonaux associés au plaisir sexuel, donnant, d’ailleurs, à 6 des femmes sondées, un orgasme, et au reste, des palpitations cardiaques que l’on pourrait apparenter à celles observée lors d’une jouissance.

Des effets observés uniquement sur les femmes

L’effet aphrodisiaque du champignon ne serait vérifié que chez les femmes. Les hommes se montreraient presque écœurés par l’odeur particulière qui se dégage de celui-ci. Cela dit, à si petite échelle, il est malheureusement difficile de tirer des conclusions hâtives. Car une étude si légère ne suffirait malheureusement pas à proclamer le champignon, nouveau sex toy naturel ! D’ailleurs, de nombreux scientifiques critiquent la conclusion hâtive, qui ne pourrait attester d’une telle étude, ceux-ci pensant également que les femmes auraient été influencées par la réputation et la forme du champignon, associées à l’environnement artificiel d’une étude médicale… Dommage !

Crédits : Flickr/Alex Popovkin

Source