in

Circoncision, qu’est ce que ça change ?

Crédits : iStock
Circoncision, qu’est ce que ça change ?
noté 2.7 - 3 votes

La circoncision est un acte qui peut être pratiqué pour différentes raisons : religieuses, culturelles ou encore médicales. Dans chacun de ces cas, l’opération est pour autant la même : il s’agit de l’ablation du prépuce sur le pénis, c’est-à-dire du morceau de peau qui recouvre le gland. Alors, est-ce que cette opération, parfaitement courante, a-t-elle des conséquences pour les hommes concernés ?

Quelques changements au lit

Selon plusieurs spécialistes, l’absence ou non de prépuce n’aurait en fait aucun effet au moment de la pénétration. Même si très peu d’études se sont penchées sur le sujet, la circoncision n’aurait pas d’impact sur ce type de rapport. Cela dit, elle peut en avoir sur la masturbation. En effet, pour un pénis avec prépuce, la masturbation sera plus aisée, grâce justement à ce morceau de peau qui sert de mécanisme de glissement. Or, pour un homme circoncis, un lubrifiant sera nécessaire à cause du manque d’humidité lié à l’absence de prépuce.

Crédits : Meditations/Pixabay

Mais aussi dans la vie de tous les jours

Au-delà de ça, être circoncis peut aussi être une très bonne chose. En effet, cela permet de nettement réduire les risques d’infections sexuellement transmissibles, y compris le VIH. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle c’est une pratique de plus en plus plus utilisée dans certains pays d’Afrique.

Le bruit court aussi qu’un pénis circoncis serait plus hygiénique qu’un autre qui ne l’est pas. Une idée reçue qui est en fait totalement fausse, puisque circoncit ou pas, le pénis doit être lavé de la bonne façon afin d’être vraiment hygiénique. Pour les hommes qui possèdent encore un prépuce, ce travail d’hygiène peut en fait être un peu plus fastidieux et doit aussi être fait avec plus de soin. C’est en fait s’il est mal fait que cela peut devenir moins hygiénique, puisque si on ne lave pas le gland, alors il peut être sale et cela peut donc provoquer des infections.

Source