in

Combien de fois faudrait-il faire l’amour pour rester amoureux ?

Crédits : Pexels.com
Combien de fois faudrait-il faire l’amour pour rester amoureux ?
noté 4.7 - 10 votes

A l’adolescence, on n’attend que ça, à vingt ans, on en redemande, à trente, on se calme un peu et passé la quarantaine, on a parfois la flemme ! Les relations sexuelles peuvent être en dents de scie chez les plupart des couples maqués depuis quelque temps. Mais rien d’anormal là-dedans ! Quand la routine s’installe et qu’on ne se retrouve pas tous les deux soirs sur l’oreiller, on a de plus en plus de mal à apprécier : comme le diction le dit si bien, l’appétit vient en mangeant : moins on le fait, moins on en a envie… Mais saviez-vous que le sexe agit sur l’inconscient amoureux ?

Plus on fait l’amour, plus on est amoureux

Saviez-vous que le sexe permet de ressouder les liens d’un couple heureux ? Plus on fait l’amour, et plus on aurait de sentiments d’attachement envers son partenaire. Ainsi, les couples qui s’installent dans une routine sexuelle pourrait bien, en plus de voir leur désir baisser en flèche, penser qu’ils s’aiment un peu moins. Et inversement : après avoir fait l’amour, le cerveau ressouderait inconsciemment les liens. Magique, non ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Crédits : Pexels.com

Combien de fois par semaine doit-on faire l’amour pour entretenir la flamme ?

Tracy Cox, experte en couple et chroniqueuse au Daily Mail affirme que la fréquence moyenne des relations sexuelles habituelles est plus proche de cinq fois par mois que cinq fois par semaine. Les couples de moins de 25 ans, ou ceux qui se sont mis ensemble récemment, feraient l’amour plus souvent, cette habitude s’estompant toutefois au fur et à mesure des années. Cela dit, la fréquence des rapports sexuels n’est pas le seul critère qui permet de mesurer l’entente ou le bonheur d’un couple.

Crédits : AntonioGuillem/iStock

Articles liés :

Connaissez-vous les 6 âges sexuels de votre vie de femme ?

10 bonnes raisons de faire l’amour

7 causes psychologiques et physiques qui peuvent expliquer une baisse du désir sexuel

Source