in ,

Pourquoi les femmes ont-elles toujours plus froid que les hommes ?

Crédits : Pexels
Pourquoi les femmes ont-elles toujours plus froid que les hommes ?
noté 4.8 - 4 votes

L’hiver approche à grands pas avec ses frimas, mais aussi, ses sujets de discorde : l’ajustement du chauffage. Alors que nous nous emmitouflons dans nos plaids molletonnés, nos hommes, eux, seraient encore prêts à dormir les fenêtres ouvertes ! Mais comment se fait-il que cette désagréable sensation de froid semble tant épargner nos amants ? Voici quelques explications à leur donner pour gérer le thermostat sans crise de nerfs.

La sensation de froid est détectée par notre peau

Le confort thermique, cette sensation d’être à l’aise dans son corps sans avoir trop chaud ni trop froid, est déterminé par l’analyse du ressenti entre le front (zone la plus chaude du corps) et les doigts (zone la plus froide). Cette analyse se fait via les cellules de la peau : en plus de ses autres fonctions, l’épiderme est aussi le régulateur de notre température interne. Lorsque la température baisse, la peau le détecte, transmet l’information au cerveau, provoquant une contraction des vaisseaux sanguins et permettant le maintien de la chaleur corporelle. Cette fonction est propre aux deux sexes, mais nous, les femmes, percevrions l’écart de température entre le front et les extrémités de manière différente.

Crédits : Pexels

Une perception du froid différente selon qu’on est un homme ou une femme

Deux grandes différences peuvent expliquer pourquoi les hommes et les femmes ne perçoivent pas la sensation de froid de la même façon. La première différence s’explique par la masse musculaire : lorsque le corps se refroidit, il se contracte pour générer de la chaleur. Or les hommes sont généralement dotés d’une masse musculaire plus importante, permettant à leur corps de maintenir une température plus élevée que celle des femmes, sans même bouger.

Crédits : Pexels

Les hormones, la cause principale de la sensation de froid chez les femmes

La seconde différence serait liée aux hormones, facteur clef pour atteindre une température corporelle idéale. Mais chez nous les femmes, ces dernières varient plus intensément : les œstrogènes agiraient dans le processus de vasoconstriction (mécanisme qui contracte les vaisseaux sanguins).

Le flux sanguin vers la peau est arrêté plus tôt et plus intensément chez les femmes que chez les hommes, et, par la suite, celles-ci prennent plus de temps à se réchauffer (dixit Michael Tipton, professeur de physiologie humaine).

Même si notre température générale est plus élevée, nous aurions alors le sentiment d’avoir plus froid que nos alter ego. Lors d’une baisse de la température extérieure, notre organisme retient la chaleur au niveau des organes vitaux, processus qui serait à l’origine destiné à préserver le fœtus et qui est davantage sollicité en période de règles.

Crédits : Pexels

Articles liés :

4 choses à ne jamais faire pour ne pas avoir froid

8 astuces quotidiennes pour les frileuses

13 astuces toutes bêtes pour avoir plus chaud cet hiver

Avec lesavaistu.fr