in ,

Pourquoi est-il mal vu pour une femme d’avoir des poils ? 4 fausses idées sur la pilosité

Capture Instagram/Arvida Bystrom
Capture Instagram/Arvida Bystrom
Pourquoi est-il mal vu pour une femme d’avoir des poils ? 4 fausses idées sur la pilosité
5 (100%) 4 votes

Les poils, un sujet tabou chez les femmes. Combien de fois par mois allez-vous en effet vous les faire arracher sans pitié chez votre esthéticienne, comme si une honte vous empêchait de sortir vous afficher aux yeux du Monde avant de vous en être débarrassée ? Pourtant, les poils, ce ne sont ni plus ni moins que des cheveux, comme les anglophones les appellent (la langue ne fait pas de distinction entre poils et cheveux, le mot étant le même pour les deux : « hair »). Alors pourquoi tant d’encre déversée lorsqu’une femme a le malheur de s’afficher telle que la nature l’a faite ? Mise au point par Marinette, une blogueuse franche et honnête.

L’absence de poils, un marqueur de l’enfance qui voudrait que la femme reste fragile toute sa vie

Marqueur de la maturité sexuelle et de la fin de l’enfance, nos poils commencent à pousser à la puberté. Adolescente, on commence alors à fréquenter les cabinets d’esthéticienne, ou brandir son rasoir et piquer la mousse à raser de son père pour ressembler à cet idéal imposé par la société. Car, quel que soit son âge, le corps de la femme doit paraître toujours plus jeune. Et cela ne s’applique pas que du côté de la pilosité. D’ailleurs, jusque dans les années 70, celle-ci était sous tutelle toute sa vie, considérée comme une éternelle mineure : d’abord sous tutelle de son père, puis de son mari. Aujourd’hui, cette idée de la jeunesse éternelle reste inconsciemment ancrée dans les mœurs, même les plus modernes. Voici 4 préjugés sur la pilosité féminine que l’on aimerait enfin démentir.

not all dolls shave ok

A post shared by arvida byström (@arvidabystrom) on

1/ Les poils, c’est sale

Non, les poils ne sont pas sales, bien au contraire. Ces derniers permettraient de filter les bonnes des mauvaises bactéries. Les poils ne sont tout de même pas là par hasard !

2/ Les poils, ça sent mauvais

A moins de ne pas se laver, les poils ne sentent pas plus mauvais, et ne font pas plus transpirer, au contraire : ils ont pour rôle de réguler la transpiration et de filtrer les mauvaises bactéries.

3/ Les poils, c’est masculin

Et bien, non, les poils, on en a aussi ! Certes moins fournis, mais tout de même.

4/ Garder ses poils, c’est être extrémiste

La société moderne associe souvent la femme poilue à la féministe convaincue. Pourtant, de nombreuses femmes décident à arrêter la cire non pas par engagement mais par praticité. Car l’épilation, ça fait aussi très mal, rappelons-nous !