, ,

L’éjaculation féminine, un phénomène tabou qui mène pourtant à une jouissance plus intense

Crédits : iStock
L’éjaculation féminine, un phénomène tabou qui mène pourtant à une jouissance plus intense
3.98 (79.55%) 44 votes

L’éjaculation féminine, un phénomène mystère

Avez-vous déjà entendu parler d’éjaculation féminine ? Ou, en d’autres termes, du phénomène de « femme fontaine » ? Si cette dernière formulation est légèrement réductrice, elle a pour seul mérite d’imager cette manifestation physique, pas si exceptionnelle que ça. Levons le voile sur un sujet tabou.

L’éjaculation féminine, longtemps cantonnée aux films pornographiques

L’éjaculation féminine a longtemps fait les frais des mauvais scénarios des films porno, qui ont pu exploiter son côté impressionnant pour exciter les mâles voyeurs, traduisant le plaisir féminin par des giclées surréalistes. Mais les récentes avancées scientifiques ont prouvé que le phénomène, loin d’être une exception, était vécu au quotidien par nombre de femmes complexées, le vivant d’ailleurs parfois comme une honte.

Comment ça se passe ?

Lorsqu’on prend du plaisir, vous aurez remarqué qu’on est un tant soit peu mouillée. Pour certaines filles, lorsqu’elles prennent beaucoup de plaisir par stimulation du point G, elles émettent une quantité non négligeable de liquide, pouvant aller jusqu’à 150 ml ! Ce sont les glandes de Skene, situées dans l’urètre, qui libèrent ce liquide du plaisir.

Comment ressent-on une éjaculation ?

Concrètement, la sensation produite serait comme une forte envie d’aller aux toilettes au moment de l’orgasme. Certaines femmes fontaines assumées expliquent même ressentir une jouissance bien plus intense que lors d’un orgasme habituel.

Comment arriver à éjaculer ?

D’après les études sur le sujet, toutes les femmes seraient plus ou moins capables d’éjaculer, grâce à une stimulation vaginale plus intense. Il suffirait de lâcher prise et de faire entièrement confiance à son partenaire, avide de nouvelles expériences sexuelles.

Crédits : Pixabay

Source