in

Le manterrupting : quand les hommes coupent la parole aux femmes

Capture vidéo
Le manterrupting : quand les hommes coupent la parole aux femmes
Notez cet article

Une marque de sexisme dans le collimateur des féministes

Vous aviez peut-être déjà entendu parler du manspreading (littéralement, étalement masculin), le fait, pour un homme, de s’étaler sur les sièges des lieux ou transports publics, écartant les jambes à l’extrême sans se soucier des autres passagers qui doivent se faire tout petits. Voici le manterrupting, ou comment les hommes coupent sans cesse la parole aux femmes.

Le manrupting, une forme de sexisme dont on ne fait pas attention

Le manterrupting (contraction de man et interrupting) n’est pas la forme la plus violente de sexisme qui soit, certes, mais elle contribue fortement au mal-être et à l’humiliation, un comportement inacceptable de nos jours. Cette habitude, qui consiste à couper la parole aux femmes quand elles parlent, semblerait être prise par bon nombre d’hommes, dans des milieux professionnels très différents. Il n’y a qu’à regarder la vidéo en bas d’article pour s’en apercevoir.

Un phénomène contré par la solidarité féminine

Dans le gouvernement d’Obama par exemple, plusieurs de ses conseillères ont noté de tels comportements, adoptés par leurs homologues masculins. Ainsi, pour contrer le maninterrupting, ces dernières ont mis au point une stratégie qu’elles ont baptisé « amplification » : lorsqu’une femme propose une idée, une seconde femme reprend la même idée peu de temps après, en citant le nom de sa collègue. Une technique qui semblerait marcher, selon elles…

Découvrez la vidéo :

Source