in

Des photos choc pour dénoncer les violences conjugales faites aux femmes

Capture Pinterest
Des photos choc pour dénoncer les violences conjugales faites aux femmes
noté 5 - 2 votes

La violence conjugale continue à sévir, arrêtons le massacre.

Coups de poing, claques, propos humiliants, brûlures, fractures ou étranglements, la violence conjugale, en particulier faite aux femmes, continue à sévir, parfois dans le plus grand secret des foyers bien gardés. Outrés par ce constat, des photographes mandés par l’Etat ont rejoint le combat, en publiant, dans le cadre d’un campagne de sensibilisation, des images choc pour insister les femmes à briser le silence.

La violence, une maladie, pas le résultat d’un conflit

La violence conjugale n’est pas le résultat d’un simple conflit ou signe d’un couple en difficultés. Elle n’est pas non plus quelque chose d’accidentel qui arrive à titre exceptionnel et dont on pense qu’il ne se reproduira plus. C’est un comportement inacceptable, un abus de pouvoir où l’un des partenaires utilise la force pour contrôler l’autre.

Chaque  année en France, une femme sur dix serait victime de violences

Selon les  résultats d’une enquête nationale sur les violences conjugales, une femme sur dix entre 20 et 59 ans serait victime, en France des violences de son conjoint. Des chiffres alarmants dans une société qui prône les valeurs de respect et de liberté. Et même si la loi protège les femmes en difficultés, encore faut-il avoir le cran de dénoncer son partenaire, ce qui n’est pas toujours chose facile…

La violence conjugale, difficile à dénoncer

La plupart des femmes touchées par les violences conjugales n’osent pas dénoncer leur partenaire, en raison de plusieurs facteurs, aussi compréhensibles soient-ils : amoureuse transie, peur des représailles, mère de famille qui ne veut pas faire de scandales… Les excuses sont nombreuses. Mais ne restons pas dans le silence, on aurait tort de penser que les problèmes des autres doivent rester dans leur intimité. Nous aussi, avons le pouvons agir !

Le profil d’un homme violent n’est pas forcément évident

Le profil type de l’homme qui bat sa femme n’existe pas. Alcoolique, autoritaire, rustre ou défavorisé, ces traits de caractères ne sont parfois que des clichés. Et souvent, on ne soupçonne pas ce voisin de palier bien propret, toujours prêt à aider. Le monstre peut prendre les traits de Monsieur Tout Le Monde…

Source