in

Voici le numéro de téléphone à donner aux dragueurs insistants dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser

Capture Twitter
Voici le numéro de téléphone à donner aux dragueurs insistants dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser
noté 3.7 - 3 votes

Rien de plus éprouvant pour une fille que se faire harceler par des dragueurs insistants dans la rue pour obtenir son numéro. Et pour ne pas tenter le diable en refusant violemment, Clara Gonzales et Elliot Lepers, deux militants féministes français, on eu une idée de génie.

Le harcèlement de rue, un phénomène bien plus courant qu’il en a l’air

Le harcèlement de rue n’est pas que sexuel et ne concerne pas uniquement les femmes : il englobe tous les comportements adressés à une personne dans un espace public visant à l’interpeller, verbalement ou non, de manière insistante, irrespectueuse, humiliante ou menaçante.

Crédits : istock

Deux militants s’associent et créent un numéro anti-relous, pour se débarrasser des dragueurs insistants

Clara et Elliot se sont rencontrés pour le meilleur. Leur idée ? Créer un numéro de téléphone portable unique, le 06.44.64.90.21, à donner aux personnes insistantes. Celles-ci recevront alors, une heure après l’envoi d’un SMS, une réponse automatique avec un texte qui leur indique tout le mal qu’ils font aux femmes : Bonjour, si vous lisez ce message, c’est que vous avez mis une femme mal à l’aise. Avec vous, elle ne s’est pas sentie en sécurité. Ce n’est pas très compliqué : si une femme vous dit « non », inutile d’insister. Apprenez à respecter leur liberté et leurs décisions. Merci. Une façon de refuser sans se mettre en danger.

Victime de son succès, le numéro de téléphone fut vite saturé, puis attaqué

Les responsables de l’idée ne s’attendaient pas à un tel engouement de la part du public féminin. En effet, en à peine 48 heures, l’afflux de SMS les a contraint à lancer un appel aux dons via une cagnotte en ligne. Car ce sont eux qui finançaient chaque texto. Un bien triste constat, qui implique que le harcèlement de rue est partout. Comble de l’histoire, les fondateurs eux-même se sont vus harcelés, victimes de menaces de mort et autres attaques non dissimulées :

Lundi soir, nous avons été victimes d’une attaque coordonnée contre le service et d’une campagne de harcèlement contre nos personnes. Plusieurs dizaines de messages de haine, et notamment des menaces de mort, ont également été publiés sur Twitter et d’autres plateformes à notre encontre.

Pour les aider à continuer leur projet engagé, vous pouvez les soutenir en offrant vos dons sur la plateforme dédiée : (1 euros = 6 relous) ici, sur Leetchi. On espère que le projet pourra être relancé rapidement.

Capture : Leetchi.com

Articles liés :

Harcèlement de rue : ils cachent une caméra pour montrer comment les témoins réagissent face à des propos sexistes

Comment distinguer drague et harcèlement ? 5 signes qui ne trompent pas

Harcèlement sexuel : à présent, la loi vous protège

Source