in ,

J’ai la critique facile : les astuces pour arrêter de bitcher et vivre plus sereine

Crédits photos : Pexels.com
J’ai la critique facile : les astuces pour arrêter de bitcher et vivre plus sereine
noté 5 - 3 votes

“Bitcher”, ou “avoir une langue de vipère”, pour rester polie, est une pratique très courante chez les collégiennes et lycéennes françaises. Qui n’a pas subi à un moment ou à un autre de sa scolarité, les critiques acerbes de ses camarades de classe ? Vous avez gardé la critique facile dans votre vie de jeune cadre sup’? Il va falloir vous poser quelques questions. Et essayer de vous sevrer, pour votre bien, mais aussi celui de vos semblables !

Vous éprouvez un malin plaisir à critiquer, seule ou accompagnée, tout malheureux individu qui oserait passer sous votre nez, ne pouvant vous empêcher de le reluquer de la tête aux pieds ? Vous avez la critique facile et vous l’assumez. On vous rappelle tout de même que vous n’êtes plus en cours de récré. Bitcher telle une héroïne de Gossip Girl passe encore au lycée, après, ça commence à faire un peu daté. Voici quelques pistes pour arrêter de critiquer à tout-va, et vivre de manière plus sereine. Car non, bitcher, n’est pas si sain pour sa santé…

Bitcher, une véritable spirale infernale

C’est comme tout, plus vous bitchez, plus vous avez envie de bitcher ! Une spirale infernale dont il est difficile de se sevrer. Si une (étonnante) étude montre le bien-être éprouvé à critiquer autrui à dose raisonnée, en revanche, si vous critiquez vos proches, vos copines et leurs choix de vie que vous n’approuvez pas ou vos collègues de travail à longueur de journée, l’effet soi-disant bénéfique pourrait bien disparaître. Au profit d’une réelle tristesse et d’un mal-être peu agréable.

Critiquer, ou jalouser en secret

Critiquer autrui à longueur de journée, surtout s’il s’agit de connaissances proches, est un signe de manque de confiance en soi ou de jalousie. Vous admirez en secret le mode de vie que votre petit frère a choisi mais ne l’avouerez jamais, préférant la critique éhontée. C’est sûr que décider de lâcher job bien payé et vie confortable pour s’installer au Paraguay dans une ferme de lamas, c’est ce qui s’appelle du courage. Que vous aurez aimé avoir… Ne vivez plus par procuration, critiquant les autres par envie. Lancez-vous, vous aussi !

Parfois, on critique autrui parce qu’on n’a pas envie de retrouver un trait de caractère qui ne nous plaît pas chez nous. Parce qu’on a du mal à comprendre certaines réactions qui ne sont pas les nôtres dans telle ou telle situation. On ne vous apprend pas qu’il faut de tout pour faire un monde ! Et heureusement, ce serait tout de même bien triste de passer sa vie avec des gens qui ont les mêmes convictions… Apprenez d’abord à vous accepter telle que vous êtes, puis acceptez les autres et le fait qu’ils pensent ou agissent différemment. Vous allez déjà faire un grand pas en avant.

bitcher
Crédits & Montage : 100Feminin.fr

Une critique : deux compliments

Vous avez critiqué votre copine Mathilde en long, en large et en travers à l’occasion d’une soirée filles à laquelle celle-ci n’a pas pu venir ? Les absents ont toujours tort, votre leti-motiv ! Imposez vous la routine : une critique pour deux compliments. Pour ne pas voir tout en noir. Votre copine doit bien avoir des qualités, n’est-ce pas ? Une technique qui consiste à voir le positif, aussi.

Bitcher rend triste et décrédibilise

Se lâcher en critiques exacerbées vous fait du bien ? C’est ce que vous croyez. Un défouloir verbal non justifié n’est pas très sain pour la santé, et vous pourriez bien le regretter passé cet élan de langue de vipère. Attention si vous bitchez trop souvent,  les gens de votre entourage risquent de se méfier et de perdre leur naturel à vos côtés, si ce n’est se fatiguer. À moins de vous considérer comme une hypocrite de première. Même s’ils se joignent parfois à vos critiques. Arrêtez de critiquer les autres une semaine, pour commencer. Votre vie en sera plus saine.

bitcher
Capture YouTube extraite de la série Gossip Girl/osh Schwartz & Stephanie Savage

L’art de bien critiquer

Parfois, la critique n’est pas forcément gratuite. Si vous êtes une grande perfectionniste, vous pouvez être amenée à critiquer votre âme sœur pour  faire de lui “un homme meilleur” selon vos dires… Ou parce que vous souhaitez qu’une situation change. Dans ce cas, la critique est constructive, à condition de bien savoir l’adresser pour ne pas blesser.

Reformulez vos phrases de manière positive. Par exemple, si votre petite sœur s’habille mal et que ça vous crève le cœur de voir que ses camarades ne l’épargnent pas, au lieu d’acquiescer, vous pouvez plutôt proposer. “Je pense que ce genre de robe te mettrait plus en valeur” au lieu de décréter un blessant “tu t’habilles comme un sac” ! Tout est dans la manière.

Acceptez-vous vous même, faites du sport pour vous défouler, pensez aux qualités de vos proches au lieu de vous focaliser sur leurs défauts et tentez de vous mettre à leur place en vous disant que tout le monde n’a pas la même façon de penser : les clés pour arrêter de bitcher !

Articles liés :

Petits plaisirs coupables : 10 choses que toutes les filles font sans se l’avouer

Relations sociales : 15 astuces pour vous rendre complètement indispensable !

5 façons de vous asseoir et ce qu’elles disent sur votre personnalité