in

7 phrases assassines que votre maman a déjà pu vous dire

©AaronAmat/iStock

Si votre maman était mère-poule à vos 5 ans, à l’aube de vos 18 ans, les choses ont bien changé. Adulte majeure que vous êtes, vous avez à présent mille et une responsabilités. Et vous plaindre ne serait pas vous aider. Alors, entre mère vache ou maman poule, il n’y a qu’un pas ! Voici 7 phrases assassines que votre mère pourrait vous sortir, si ce n’est pas déjà fait. Ah, la relation mère-fille…

La relation mère-fille n’est pas des plus faciles. Selon Gérard Duperon, psychothérapeute, « les mères ironiques, moqueuses ou peu tendres, sont dépassées par leur agressivité, et n’en ont pas entièrement conscience. Dans la mesure où se rejoue généralement avec leur fille une histoire qui les a elles-mêmes opposées à leur mère, elles estiment avoir pleinement le droit d’agir comme elles le font. » Véridique ?

1/ « Ma pauvre, je te plaindrais si j’avais le temps »

Votre mère peut être dure, parfois.

2/ « Tu ne vas pas mourir d’une grippe »

Un moyen de vous donner un coup de pied aux fesses pour que vous récupériez plus vite.

3/ « On n’avortait pas comme ça, avant »

Un peu violent, le message subliminal.

4/ « Tu ressembles à un sac avec ça »

Moi aussi je t’aime, maman.

5/ « Oh, non pas une fille »

Vous étiez pourtant ravie d’annoncer à votre maman chérie la nature de votre heureux événement.

6/ « J’espère que c’est un bon coup car je ne vois pas ce qu’il a d’autre »

L’approbation maternelle quant à votre dernière conquête est loin d’être gagnée…

7/ « Tu aurais dû être un garçon »

Ca veut dire quoi « aurait dû » ? Vous avez bien compris que votre mère aurait préféré avoir un enfant du sexe opposé… Pas la peine de le déguiser.

La relation entre mère et fille n’est pas toujours des plus faciles. Ce qui ne veut pas dire qu’on n’aime pas sa maman chérie à la folie !

Et vous, comment gérez-vous votre relation mère-fille ? Votre mamounette adorée vous a-t-elle déjà asséné certaines des phrases de cet article ? Partagez-nous votre expérience familiale en commentaire !