in

Chirurgie esthétique : 6 choses essentielles à savoir avant de franchir le pas

Montage : 100Feminin.fr via Piktochart
Chirurgie esthétique : 6 choses essentielles à savoir avant de franchir le pas
noté 5 - 2 votes

La chirurgie dite “esthétique” peut être de diverse nature : réparatrice (vous complexez de vos oreilles décollées, vous avez eu un grave accident de voiture), esthétique (vous voulez augmenter le volume de vos seins ou réduire la taille de votre nez) ou encore sanitaire (vous voulez diminuer le poids de cette poitrine trop lourde qui pèse sur votre dos depuis des années). Mais avant de franchir le pas, il est essentiel de connaître quelques règles. Voici quelques conseils bons à prendre avant de passer au bistouri !

1/ Un chirurgien peut refuser une opération s’il la juge inutile ou risquée

Si l’opération de chirurgie esthétique que vous demandez à votre praticien comporte des risques graves pour votre santé ou n’a pas d’intérêt esthétique, votre chirurgien est en droit de vous la refuser. D’ailleurs, c’est même un gage de qualité ! Ce chirurgien esthétique à Paris déclare :

Si j’estime que l’anomalie est minime et que la plainte est exagérée, j’explique ma décision à la jeune fille. Un deuxième argument imparable est le prix. En général, une opération coûte entre 2500 à 5000 euros et n’est pas prise en charge pas la sécurité sociale. Et ce n’est pas non plus aux parents de payer.

2/ Attention : tous les médecins ne sont pas en mesure de pratiquer

La chirurgie esthétique fait l’objet d’un encadrement légal strict. En France, elle est considérée comme un acte médical. Un praticien souhaitant réaliser une ou plusieurs interventions, quelles qu’elles soient, doit avoir obtenu un diplôme spécifique et être inscrit à l’ordre des médecins. Son établissement doit aussi avoir été référencé auprès de l’Agence Régionale de la Santé. Vérifiez bien que votre chirurgien est habilité avant de passer sur le billard !

3/ Un bon chirurgien n’est pas forcément le plus cher

Un bon plasticien n’est pas forcément celui qui applique les tarifs les plus élevés. Mais l’inverse marche aussi : des prix trop bas par rapport à la prestation proposée cachent anguille sous roche. La prestation a tout de même un coût.

4/ Ne vous faites pas opérer des seins si vous avez moins de 18 ans

Les opérations d’augmentation mammaire sont fortement déconseillées chez les jeunes filles de moins de 18 ans : à cet âge, la glande n’a pas fini de se développer. Attendez votre majorité.

5/ Une opération peut comporter des risques et des effets secondaires

Avant toute prestation de chirurgie esthétique, votre praticien est dans l’obligation de vous informer des risques, conséquences et complications éventuelles liées à l’intervention (risques graves, inconvénients et effets secondaires, risques liés aux cicatrices). Vous bénéficiez d’un délai de réflexion de 2 semaines avant de vous lancer.

6/ Certains types de chirurgies peuvent être remboursées par la Sécu

Certaines opérations de chirurgie esthétique peuvent être remboursées par la Sécurité Sociale. L’opération qui consiste à se faire recoller les oreilles par exemple, est classée dans cette catégorie. En règle générale, il s’agit des opérations dites “réparatrices”. Renseignez-vous auprès de votre médecin.

Crédits : Flickr

Articles liés :

10 anecdotes insolites sur la chirurgie esthétique

6 opérations de chirurgie esthétique auxquelles vous n’auriez jamais pensé !

Cancer du sein : elle tatoue des tétons en 3D aux survivantes