in

3 astuces faciles pour reconnaître un bon vin avant même de l’avoir goûté

©Antonio_Diaz/iStock

L’art de déguster du vin s’apprend avec le temps. La bonne nouvelle, c’est que ça n’est pas bien compliqué. Faites confiance à votre palais !

Peu importe sa couleur, une chose est sûre, c’est que vous aimez le vin. Pourtant, vous avez un mal fou à distinguer un grand Bordeaux d’une piquette, un vin vieux de quelques siècles d’une cuvée toute jeunette. Ce qui vous fait d’ailleurs défaut lors des dégustations mondaines auxquelles votre copine artiste vous emmène. Ne pas savoir reconnaître un bon vin n’est pourtant pas une fatalité. Il suffit de mettre ses sens en éveil. Mais c’est d’abord et surtout une question de goût. Voici quelques astuces pour ne pas perdre la face en société.

Un bon vin est une question de goût avant tout !

Oubliez vos préjugés ! Ce n’est pas parce que vous n’y connaissez rien au vin que vous ne pouvez pas distinguer un bon d’un mauvais cru. Rien qu’en observant sa couleur, vous pourriez être fixée avant même de l’avoir goûté. Il suffit de connaître quelques préceptes. Vous pensez que le vin bio ne peut pas compter parmi les grands crus ? Vous faites là encore fausse route. Devenez incollable en la matière avec ces quelques astuces faciles.

boisson alcoolisée dégustation verre à pied femme table
©Pexels

1/ Observez la couleur du vin

La première étape est l’observation. La couleur, ou plutôt la « robe », est déterminante dans le choix d’un vin. Pour connaître son âge, penchez votre verre de vin devant une surface blanche (une feuille de papier par exemple) en l’inclinant à 45 degrés. Observez bien. Les vins les plus jeunes tirent généralement vers le rubis, avec de possibles reflets violacés. Les vins plus vieux sont eux couleur ocre ou tuile.

Mais la robe d’un vin peut aussi dépendre de sa région. Ainsi, un Bourgogne aura une robe rouge très légère, tandis qu’un Bordeaux sera bien plus foncé. Voici quelques astuces pour reconnaître le caractère d’un vin avant même de l’avoir porté à vos lèvres.

Pour les vins rouges :

Rouge vif aux légers reflets violacés : vin jeune.
Cerise : vin en pleine évolution, qui n’a pas atteint sa maturité.
Orangé : vin de garde qui commence son évolution.
Brun à rouge brique : vin à boire sans attendre.

Pour les vins blancs :

Jaune pâle, comme transparent : vin très jeune.
Jaune tirant sur le vert : vin qui n’a pas encore commencé son évolution.
Paille : vin à bonne maturité.
Or cuivré : vin à maturité.
Brun : vin oxydé.

Pour les rosés :

Rose pâle : vin obtenu par pressurage.
Saumon : vin jeune et fruité, bon à boire.
Orangé : vin vieillissant, ne pas tarder à boire.

déguster du bon vin table couple repas diner
©Pexels/Burst

2/ Observez les « larmes » du vin, ces traînées qui se déposent sur les parois du verre

Les « larmes du vin » sont aussi un critère à prendre en compte lors de l’étape d’observation. Ces sortes de coulées qui se forment sur les parois du verre indiquent souvent le degré d’alcool ou la région dont le vin est issu. Ainsi, un vin aux larmes abondantes est en principe plus riche en alcool qu’un vin aux larmes légères et peu marquées.

vin rouge bon larmes dégustation verre à pied repas
©Pexels

3/ Identifiez les arômes

Vous allez devoir attendre encore un peu avant de porter votre verre à vos lèvres ! Une dégustation réalisée dans les règles de l’art ne peut zapper cette étape olfactive. Sentir le vin pour en identifier les arômes est encore un indice pour le déterminer. Il existe 7 grandes catégories d’arômes :

  • Fruités (fruits verts, blancs, rouges, fruits exotiques, agrumes ou fruits secs).
  • Floraux (fleurs, tisanes et autres dérivés comme la cire ou le miel).
  • Boisés (bois, chêne, cèdre, café, chocolat, caramel, pain grillé).
  • Épicés (cannelle, vanille, cardamome, réglisse, poivre, clou de girofle, muscade).
  • Végétaux (légumes, ail, foin, thé, herbe coupée, eucalyptus, lierre, champignons, feuilles mortes, terre).
  • Minéraux (roches, pierres, argile, cuivre, fer, aluminium).
  • Animaux (cuir).

En réussissant à classer le vin que vous dégustez dans une de ces grandes catégories, vous pourrez facilement tirer quelques conclusions. Les vins appartenant à la catégorie des arômes fruités/épicés/végétaux sont généralement des vins dans leur jeunesse. Les arômes animaux et certains végétaux comme les champignons sont généralement des vins vieux. Si le vin dégage des arômes de bouchon, de soufre ou de vinaigre, c’est qu’il a un défaut.

Déguster un vin et l’apprécier est très personnel : au vu des centaines d’arômes, il est vite facile d’avoir ses préférences !

verre de vin rouge femme sentir déguster boire alcool
©Pexels

Attention : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Et vous, avez-vous déjà fait l’expérience de déguster du vin dans un domaine viticole, un château ou autre établissement œnologique ? Quels critères doit réunir un bon vin, à votre sens ? Partagez-nous votre avis en commentaire !