in ,

Il dessine 8 portraits de femmes à partir de leur propre description, puis de celle de personnes extérieures : la différence est frappante !

Crédits : dandad.org/Dove
Il dessine 8 portraits de femmes à partir de leur propre description, puis de celle de personnes extérieures : la différence est frappante !
noté 4.3 - 3 votes

Un dessinateur spécialisé habitué à esquisser les portraits des criminels recherchés par le FBI a été mis à contribution pour cette étonnante expérience sociale : celui-ci a dessiné plusieurs portraits de femmes à partir de leur propre description, sans les regarder. Il a ensuite demandé à une personne extérieure de se livrer au même exercice, délivrant un autre dessin. Le résultat est frappant : les femmes se voient très différemment, exagérant leurs défauts ou complexes.

La marque de produits cosmétiques Dove, habituée aux publicités feel-good, a encore frappé. Celle-ci a récemment décidé de mener une expérience audacieuse sur l’estime de soi. À contribution : Gil Zamora, illustrateur du FBI spécialiste des portraits-robots.

Première étape : comment on se voit ?

Le déroulement de cette expérience était on ne peut plus simple : plusieurs femmes de différents horizons pénètrent dans l’atelier de l’artiste, sans que celui-ci ne les voie, caché derrière un rideau. Celles-ci prennent place sur un canapé et répondent aux questions de l’intéressé sans savoir de quoi il s’agissait. Gil commence à poser des questions sur les particularités physiques de ces femmes, leur demandant de se décrire personnellement. Un jeu pas toujours évident, auquel toutes les participantes se sont, bien gré mal gré, prêté. En même temps que les réponses fusent, l’artiste reproduit fidèlement leurs attributs sur papier. Ce qu’il en est ressorti, c’est que les femmes se décrivaient souvent de manière très sévère, accentuant leurs défauts.

Crédits : dandad.org/Dove

Deuxième étape : comment les autres nous voient ?

Prenant congé des participantes, Monsieur Zamora fait ensuite intervenir des personnes extérieures qui les ont croisées quelques minutes plus tôt. Il leur demande alors de se livrer au même exercice, de décrire les traits du visage des femmes en question. Souvent, les défauts que celles-ci s’octroyaient n’étaient même pas remarqués, le regard extérieur étant plus objectif, ne retenant que les qualités.

Crédits : dandad.org/Dove

Verdict : nous nous voyons très différemment des autres

Enfin, les femmes revenaient dans la pièce pour découvrir avec émotion les deux portraits, exposés dans l’atelier. Dans la plupart des cas, le premier dessin ne ressemblait absolument pas au second, les traits décrits étant bien plus sévères, achevant parfois de les vieillir. Cette vidéo inciterait-elle à nous voir (enfin) différemment ? C’est tout ce que Dove nous souhaite (en plus de nous laver avec ses gels douche), achevant la vidéo par un “Vous êtes plus belle que vous ne le pensez” !

Crédits : dandad.org/Dove
Crédits : dandad.org/Dove
Retrouvez la vidéo émouvante de l’expérience :

Source