in

6 astuces pour voyager (presque) gratuitement

voyage
Crédits : Pixabay
6 astuces pour voyager (presque) gratuitement
noté 4.5 - 4 votes

Vous ne prenez que très rarement de congés sous prétexte que vous n’avez pas les moyens ? D’ailleurs, vous avez même déjà pensé à louer un appareil photo pour vos vacances tellement vous êtes fauchée… C’est dire. Pourtant, les plus grands voyageurs sont ceux qui sont partis sans le sou. Rappelez-vous de Forrest Gump qui traversait les villes en courant, s’arrêtant seulement quand la fatigue le prenait pour manger un morceau chez l’habitant. Pensez aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle traversant plusieurs pays à la seule force de leurs jambes pour rejoindre la ville sainte. Ou encore ces jeunes connectés qui réussissent toujours à trouver un canapé à “squatter” aux quatre coins du monde. Non, le voyage n’est définitivement pas réservé aux classes aisées. La preuve par 6.

1/ Dormir aux quatre coins du monde sur un canapé

Vous avez sans doute déjà dû entendre parler du couchsurfing, cette technique d’hébergement qui consiste à prêter son canapé aux voyageurs fauchés. Un service d’hébergement gratuit extrêmement intéressant pour crapahuter de ville en ville. Certains hôtes bienveillants peuvent même proposer un lit. Ce système fait généralement l’objet d’une seule nuit. Un bon moyen de dormir gratuitement tout en s’immergeant largement dans la culture locale. Cerise sur le gâteau : vous pouvez vous lier de belles amitiés !

Crédits : Pexels

2/ Devenir hôtesse de l’air pour un temps

Comme vous le savez, les hôtesses de l’air voyagent gratuitement. Elles sont même payées pour embarquer ! Cela dit, vous conviendrez que ce n’est pas la même façon de voyager que si vous crapahutiez de rocher en rocher, une tente accrochée à votre sac à dos… Mais c’est déjà ça.

Crédits : Pixabay

3/ S’inscrire à un programme de “woofing”

De l’anglais Worldwide Opportunities on Organic Farms, le woofing est un réseau mondial de fermes créé en Angleterre en 1971. Il subit aujourd’hui un essor considérable, de plus en plus de jeunes s’envolant en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande ou ailleurs pour aider aux travaux des champs, généralement, des familles qui les accueillent en échange du gîte et du couvert. Un moyen de voyager tout en s’imprégnant de la vie locale. Si vous êtes tentée, attention toutefois à bien vous faire assurer. Certaines fermes embauchent au noir, sans que vous soyez couverte d’éventuels accidents de travail.

Crédits : Pxhere

4/ Faire du covoiturage ou du stop

Le covoiturage est un moyen économique de voyager. En plus, vous pouvez consulter les évaluations des différents conducteurs en ligne pour vous rassurer. Mais ce n’est pas un moyen de transport entièrement gratuit. Le stop lui, a cet avantage, mais avec l’inconvénient de ne pas savoir sur qui vous tombez. Ni combien de temps vous allez attendre pouce levé. Préférez faire du stop à deux, c’est mieux.

Crédits : Pixabay

5/ Voyager à vélo

De plus en plus de voyageurs enfourchent un vélo pour partir à la découverte du monde. L’avantage qu’offre ce moyen de transport : le coût. Pas d’essence ni d’entretien (ou alors minime) à prévoir, vous êtes totalement libre ! Une tente attachée à votre porte-bagage, quelques sacoches à l’avant et vous voilà prête à sillonner les routes sans pâtir des embouteillages.

Crédits : Pixabay

6/ Partir en pèlerinage

Les pèlerinages ont l’avantage de mélanger les populations. Et de faire de belles rencontres. Avec le statut que vous aurez, vous pourrez demander à vous faire héberger pour presque rien (les auberges de pèlerins sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle par exemple, coûtent parfois moins de 7 euros par nuit). Rome, Jérusalem, Saint-Jacques de Compostelle mais aussi Inde ou Népal, le monde est à portée de bâton !

Crédits : Pixabay

Articles liés :

Peut-on voyager quand on est enceinte ? 4 astuces pour que tout se passe bien

Mal des transports : 6 astuces pour ne plus jamais être malade en voiture

5 astuces à connaître absolument quand vous prenez l’avion