in ,

A partir de quelle taille peut-on dire qu’il y a micropénis ? Existe-t-il des traitements ?

Crédits : iStock
A partir de quelle taille peut-on dire qu’il y a micropénis ? Existe-t-il des traitements ?
noté 3.7 - 3 votes

Le petit pénis, voire le “micropénis”, serait sans doute la plus grande crainte de beaucoup d’hommes. Cela dit, et heureusement pour eux (et pour nous), cette hantise ne correspond pas toujours à la réalité : le phénomène de micropénis semble plutôt rare. A partir de quelle taille considère-t-on alors qu’il s’agit du spécimen ? Existe-t-il des traitements pour y remédier ?

Diagnostiquer dès la naissance

Dès la naissance d’un petit garçon, si son pénis est d’une longueur inférieure à 1,9 centimètres, on parle alors de micropénis. A moins qu’il ne soit associé à une malformation. Le dépistage du micropénis est essentiel, car il faut agir avant la puberté pour administrer un traitement hormonal efficace. Le micropénis est dû à un trouble hormonal, et n’est en aucun cas héréditaire. Ce trouble serait cependant en augmentation chez les bébés, les pesticides et insecticides étant une des causes potentielles.

Le micropénis : à partir de quelle taille ?

En France, la taille moyenne d’un pénis en érection est de 14,50 cm. A l’âge adulte, on considère un pénis comme micropénis si celui-ci est inférieur à 4 cm hors érection, et inférieur à 7 cm en érection. Le diagnostic passe par la mesure de la verge : pour cela, le médecin l’étire en tirant doucement au niveau du gland. La mesure se pratique avec une règle rigide à partir de l’os du pubis. Si cette technique n’est pas respectée lors de la prise de mesure, le diagnostic est faussé. De quoi éviter de paniquer à la maison.

Existe-t-il des traitements ?

Il existe deux types de traitements selon l’âge du patient :

Le traitement hormonal : cette solution peut être administrée uniquement si le micropénis est détecté avant la puberté. Des injections de testostérones sont pratiquées pour augmenter le taux d’hormones. Le traitement dure quelques mois et permet au pénis d’atteindre une taille normale.

Le traitement chirurgical : si le micropénis est détecté après la puberté, il faut passer par une pénoplastie, il en existe plusieurs types dont une d’élongation de la verge, pratiquée par un urologue. Cette intervention consiste à couper le ligament qui soutient le pénis. Peu pratiquée, cette opération est surtout faite pour aider psychologiquement les hommes complexés, permettant au pénis de gagner  entre 2 et 4 cm.

Crédits : Pixabay

Comment vivre avec un micropénis ?

Vivre toute sa vie avec un micropénis est tout à fait possible. Celui-ci n’empêche pas, dans la majorité des cas, ni le plaisir de l’homme, ni celui de la femme lors d’une relation sexuelle. Certaines positions du kamasutra peuvent d’ailleurs favoriser votre plaisir mutuel : la reine fière, l’étoile, la bougie, la levrette, le Y… Si certaines auront plus de mal à prendre du plaisir avec un petit pénis, sachez qu’environ 80 % d’entre nous seraient plus sensibles à l’orgasme clitoridien.

La dysmorphophobie, cette phobie du petit pénis

La « dysmorphophobie » ou encore « le syndrôme du vestiaire » correspondent à un trouble lié à une représentation mentale erronée de la taille de son sexe. Beaucoup d’hommes sont persuadés d’avoir un pénis anormalement petit. Cette fausse idée peut littéralement gâcher la vie d’un homme, voir d’un couple et l’empêcher d’avoir des relations sexuelles. Rien à voir avec le phénomène de micro-pénis, donc.

Crédits : iStock
Source : Docteur Tamalou

Articles liés :

Quelle est la taille moyenne et la longueur idéale d’un pénis ?

Le pénis captivus ou le sexe qui reste coincé dans le vagin, c’est possible ?

Découvrez les 4 différentes formes de pénis et leurs atouts sexuels