in ,

Anneau vaginal : on vous dit tout sur cette contraception peu médiatisée

Capture vidéo : "My Birth Control Journey: Nexplanon VS Nuvaring", Hannah Blair

Il n’y a pas que la pilule dans la vie, il y a l’anneau vaginal, aussi ! Retour sur ce moyen de contraception dont on ne parle que très peu.

Si la pilule a longtemps attiré nos faveurs, le retour au naturel impose quelques changements. On a déjà dû vous le rabâcher plus d’une fois, le petit comprimé biberonné aux hormones est relativement néfaste pour votre santé et l’environnement. Et parfois même plutôt contraignant. Pourtant, nombreuses sont celles qui ne sont pas encore au courant des alternatives. Comme le stérilet ou l’anneau vaginal, ce moyen de contraception que beaucoup de femmes ne connaissent pas encore. Retour sur ce contraceptif méconnu.

L’anneau vaginal, un moyen de contraception méconnu en France

L’anneau vaginal n’est pas le mode de contraception le plus connu. Ce ne serait d’ailleurs pas plus d’1% des Françaises qui l’utiliserait. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on ne nous a jamais (ou peu) informées à son sujet. Pourtant, cet anneau en plastique flexible agit de la même manière que la pilule, la contrainte de la prise orale à horaires réguliers en moins. Il s’insère dans le vagin et délivre les mêmes hormones que la pilule (œstrogènes et progestatifs), grâce à la chaleur corporelle.

anneau vaginal mode de contraception
Crédits photo : iStock

Quels sont les avantages de l’anneau vaginal ?

Comme la pilule contraceptive, l’anneau vaginal ne doit pas être utilisé pendant ses règles. L’avantage de ce contraceptif est son efficacité de trois semaines et son peu de contraintes régulières. Pas besoin de se rappeler de l’avaler tous les soirs ou tous les matins, celui-ci se tient bien au chaud dans votre vagin ! Une fois les trois semaines écoulées, il est nécessaire de le retirer pour voir arriver ses règles. Ensuite, on le replace et c’est reparti pour un cycle !

vagin contraception
Capture YouTube :”Vaginal ring: how does it work?”, BrookCharity

L’anneau vaginal ne règle pas tous les problèmes

Attention, si vous pensiez échapper aux hormones plus ou moins dosées de la pilule, vous n’avez pas choisi la meilleure option avec l’anneau vaginal. En effet, celui-ci contient la même dose d’hormones qu’une pilule combinée et présente les mêmes effets secondaires potentiels. En plus, l’anneau vaginal est en plastique, cette matière controversée, et n’est pas remboursé. Pour finir la critique en beauté, s’il est mal installé, il est possible de le sentir légèrement, ce qui peut vite devenir gênant lors de vos parties de jambes en l’air ! Mais ce dernier inconvénient est le plus facile à résoudre…

Et niveau efficacité, peut-on s’y fier autant que la pilule ?

Comme la pilule, l’anneau vaginal est un contraceptif très fiable avec ses 99,71 % d’efficacité constatée. À condition que son utilisation soit optimale : dans le cas d’une mauvaise pose, il peut s’avérer inutilisable. Il est alors essentiel de s’assurer qu’il est bien inséré dans le vagin et qu’il reste en place. Surtout après un rapport sexuel, où il peut être expulsé dans certains cas. Il suffit alors de le remettre, tout simplement. Attention toutefois s’il a été expulsé plus de trois heures d’affilée, ou vous risquez de vous exposer à un risque de grossesse.

moyen de contraception peu connu
Capture vidéo : “My Birth Control Journey: Nexplanon VS Nuvaring”, Hannah Blair

Vous aimerez aussi :

Préservatif féminin : 7 choses que vous devez absolument savoir sur cette contraception

Les spermicides, ce mode de contraception peu médiatisé : à prendre ou à laisser ?

Stérilet en cuivre : 8 bonnes raisons d’adopter cette contraception plus respectueuse