in

Pilule contraceptive : ses effets sur la santé et l’environnement sont alarmants ! Pourtant, on continue…

pilule contraceptive
Crédits : iStock
Pilule contraceptive : ses effets sur la santé et l’environnement sont alarmants ! Pourtant, on continue…
noté 5 - 3 votes

La pilule est une contraception orale qui contient plusieurs hormones de synthèse (œstrogènes, progestérone). Si elle a fait fureur il y a quelques années en arrière, aujourd’hui, avec le naturel qui revient au (grand) galop, on commence à s’en méfier. Il était temps.

Ce n’est pas parce que votre gynéco vous la prescrit sans broncher que la pilule n’est pas dangereuse pour la santé. Difficile de se rendre compte de ses effets nocifs tant les spécialistes sont soumis aux lobbies des laboratoires pharmaceutiques. Un scandale qui n’est plus nié : certains médecins touchent une commission s’ils parviennent à vendre telle ou telle marque de pilule à ses clientes. On croirait sortir d’un bureau de commerciaux… La santé n’est pas du marketing ! Certaines pilules contraceptives sont classées comme cancérigènes de groupe 1… C’est dire.

J’ai arrêté la pilule il y a 3 ans. J’en ai parlé sur mon blog et j’ai reçu un flot de commentaires de femmes qui se posaient des questions auxquelles leurs médecins ne répondaient pas. Beaucoup ressentaient des symptômes, classés au rang de l’inexpliqué.

Sabrina Debusquat

La pilule contraceptive, pas si féministe que ça

Si on associe la pilule contraceptive au mouvement féministe, on se fourvoie. Un peu. Car à l’origine, celle-ci n’avait pas pour but de libérer la sexualité des femmes, leur laissant disposer de leurs corps comme bon leur semblait. Non. La pilule aurait été développée avec la peur de voir des femmes issues des milieux populaires se reproduire à vitesse grand V.

La pilule a été développée pour des femmes que l’on considérait comme stupides et que l’on ne voulait pas voir se reproduire. C’est une fable de dire que la pilule a été apportée par les féministes. Ce n’est qu’ensuite, effectivement, qu’elles s’en sont emparées.

pilule contraceptive
Crédits : iStock

L’urine des femmes sous pilule, une catastrophe environnementale

Si vous prenez la pilule, sachez que votre urine n’est pas sans effet sur le cycle aquatique. Celle-ci contient des particules hormonales qui ne peuvent être filtrées par les stations d’épuration. Elle se déverse ensuite dans les rivières et cours d’eau, suffisant à transformer les poissons mâles en poissons femelles. Un cycle de vie brisé, qui mettrait en danger de nombreuses espèces aquatiques. Mais pas seulement : les mammifères et, ô surprise, les petits garçons seraient aussi touchés. Des études scientifiques ont pu faire un lien entre féminisation des poissons et baisse de la fertilité masculine. Car les hormones (principalement l’éthinylestradiol) semblent avoir contaminé les eaux, y compris celle du robinet. Et pour ce qui est des déchets physiques, une boîte de plaquettes à jeter tous les mois, ça en fait…

pilule contraceptive
Crédits : iStock

Des risques pour la santé plus ou moins graves

Vous vous rappelez peut-être de Marion Larat, handicapée à 65 % à la suite d’un accident cérébral, et de son procès contre les laboratoires Bayer, le fabricant de sa pilule (Méliane). L’affaire, médiatisée en décembre de la même année, a révélé au grand jour la nocivité des pilules troisième génération. Celle-ci explique dans son livre que ces pilules contraceptives ne provoquent pas moins de dix accidents thromboemboliques veineux pour 10 000 femmes, contre quatre seulement pour les générations précédentes.

pilule contraceptive
Crédits : Pexels

La pilule contraceptive œstroprogestative, la plus dangereuse

La pilule œstroprogestative est celle qui est prise par la grande majorité des Françaises (90% des femmes en Europe). Celle-ci est formulée avec deux types d’hormones : les œstrogènes (éthinylestradiol), et la progestérone. Selon le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), la pilule contraceptive œstroprogestative est classée comme perturbateur endocrinien et cancérigène. Pour les seins, le col de l’utérus et le foie. Rien que ça. D’autres recherches auraient décelé un lien entre pilule et cancer du sein. Sans évoquer les risques avérés de phlébites (inflammation des veines) et embolies pulmonaires. Ce serait chaque mois près de deux femmes qui en mourraient, et d’autres qui en sortiraient handicapées à vie. Des personnes qui pourtant, étaient en parfaite santé.

pilule contraceptive
Crédits : GabiSanda/Pixabay

Des effets bénins pas moins désagréables : prise de poids, baisse de libido, migraines ou dépression

Étrangement, vous êtes tout à fait au courant des effets secondaires “bénins” de la pilule contraceptive. Une manière de noyer les vrais risques dans un flot de petits désagréments quotidiens ? Baisse du désir sexuel, prise de poids, état dépressif ou fatigue chronique, ces petites contrariétés, vous les éviteriez bien. D’après une enquête menée par Sabrina Debusquat, journaliste indépendante et blogueuse santé, 70 % des femmes sondées avouent avoir ressenti des effets indésirables. Ce ne serait pas moins de 46 % d’entre elles qui confieraient une baisse de libido.

Avec certaines pilules, le clitoris est moins vascularisé, on a plus de mal à atteindre les orgasmes. Il faudrait que la recherche s’y intéresse plus.

Même si la pilule contraceptive marque un réel progrès dans la vie sexuelle des femmes, il ne faut pas le nier, elle est aussi à craindre par ses effets. Aujourd’hui, les méthodes de contraception ne tournent pas tous autour du petit comprimé, il en existe d’autres, plus respectueuses du corps et de l’environnement. Le stérilet en cuivre par exemple, serait une alternative plus saine, tout en offrant la même liberté que la pilule. Voire plus.

pilule contraceptive
Capture vidéo : Justine Porcelaine/YouTube
Source

Articles liés :

Pourquoi vous ne devriez pas porter de culotte la nuit

8 effets indésirables de la pilule dont les médecins ne vous parlent pas

Peegasm : une façon loufoque d’avoir un orgasme en se retenant d’uriner