in ,

Chatouilleuse ? 5 techniques pour contrôler votre trop grande sensibilité au lit (et ailleurs)

Capture YouTube :"Guili Guili", Golden Moustache

Vous êtes chatouilleuse et avez du mal à l’assumer au quotidien ? Il est vrai que parfois, cette trop grande sensibilité peut devenir un frein. Notamment lors de vos ébats, qui pourraient devenir délicats. Mais ne désespérez pas, il existe des solutions pour vous aider à calmer ces chatouilles qui gâchent votre plaisir.

Les chatouilles, ça vous connaît. Dès que votre esthéticienne s’aventure un peu trop près de votre voûte plantaire, vous commencez à vous tortiller, alors que celle-ci n’a pas encore effleuré vos pieds. Même chose chez le médecin, qui arrive difficilement à vous ausculter tant vous sursautez à chacun de ses mouvements. Que voulez-vous, vous êtes chatouilleuse, et avez une sensibilité à fleur de peau. Rassurez, vous n’êtes pas la seule. Cela dit, si cela vous handicape au quotidien, il est nécessaire d’y mettre un frein.

chatouilleuse
Crédits : Pexels

Pourquoi je suis chatouilleuse ?

La chatouille est un phénomène difficile à expliquer scientifiquement. D’ailleurs, les chercheurs ne savent toujours pas expliquer pourquoi une personne est plus chatouilleuse qu’une autre. Une chose est sûre, c’est que certaines zones sont plus sensibles que d’autres (les aisselles, les pieds ou encore l’intérieur des cuisses). Mais nous ne sommes pas toutes égales face aux chatouilles ! Certaines ne craignent absolument pas qu’on leur caresse les aisselles quand les mêmes sursautent au moindre effleurement des pieds. Allez comprendre. Si vous êtes chatouilleuse au lit en revanche, il est possible que vous exprimiez une certaine méfiance, que vous soyez sur la défensive en vous contractant musculairement. Un travail sur vous s’impose alors pour profiter de vos ébats comme il se doit.

Je suis excessivement chatouilleuse et ça me rend la vie dure au lit. Comment ne pas “tout casser” lorsqu’une simple caresse déclenche un rire ? Existe-t-il des méthodes pour être moins sensible ? D’autres personnes sont-elles concernées ?

1/ Posez-vous les bonnes questions

Quand la caresse est prise comme une « agression », il est important de se questionner. Êtes-vous dans un état de nervosité qui fait que vous pourriez être plus sensible au toucher ? Si vous avez passé une (très) dure journée, avez été irritée ou êtes exténuée, ne cherchez pas, vos ébats risquent d’être parasités par votre état. Remettez vos parties de jambes en l’air à plus tard. En revanche, si vous n’êtes pas plus fatiguée que ça et n’avez pas à vous plaindre de votre journée de travail, vous pouvez essayer de miser sur des techniques de relaxation pour vous aider à vous désensibiliser. À condition de suivre un rythme régulier.

chatouilleuse
Crédits : Pexels

2/ Ne vous focalisez pas sur “le moment où”

Évidemment, si vous vous attendez fortement à avoir des chatouilles, et redoutez le moment du toucher, vous ne ferez qu’empirer votre état. Ne vous focalisez pas sur les chatouilles potentielles, profitez du moment présent.

3/ Pratiquez la sophrologie

Seule ou accompagnée (il existe de nombreux cours accessibles à toutes), la pratique de la sophrologie vous permettra de lâcher prise et de vous relaxer intérieurement pour relativiser. Essayez de pratiquer des exercices de respiration chaque jour.

chatouilleuse
Crédits : Unsplash/Pixabay

4/ Essayez d’apprécier les massages

Pour maîtriser votre contraction musculaire, vous pouvez vous tourner vers les massages. Oui, on sait, vous n’aimez pas vous faire toucher. Mais essayer d’apprécier un soin à sa juste valeur en vous mettant dans l’optique de vous détendre peut permettre d’entamer le processus de désensibilisation.

5/ Faites du yoga

Le yoga vous permettra de lâcher prise, autant de corps comme d’esprit. À condition de le pratiquer régulièrement (au moins une fois par semaine). Bonus : certaines postures vous permettront même de prendre davantage de plaisir sexuel.

chatouilleuse
Crédits photos : Pexels.com

6/ Essayez d’autres techniques de relaxation et trouvez celle(s) qui vous convient le mieux

Il n’y a pas que le yoga, les massages et la sophrologie dans la vie ! Même s’ils sont toutefois très utiles pour affronter le quotidien. Trouvez la méthode de relaxation qui vous convient le mieux parmi bien d’autres encore (hypnose, acupuncture, sport, ASMR, musique, etc.). Le lâcher-prise est la clé !

Une caresse trop légère peut effectivement devenir une chatouille. Chacun a son propre degré de sensibilité et il faut avant tout rechercher le degré de l’autre et non se référer à ses expériences passées.

Parole d’hypersensible

Articles liés :

12 zones érogènes à stimuler pour des préliminaires réussis

5 gestes à ne pas faire pendant l’amour

Entre attente et réalité : 10 situations illustrées que toutes les filles connaissent