in

Homosexualité : la Hongrie interdit de diffuser des images gay aux mineurs

Crédits : Pexels

En ce mois de la Pride Month, l’importance des droits LGBTQ+ est mise à l’honneur et leur égalité vis-à-vis de tous ne doit pas être un combat, mais un simple droit. Malheureusement, certains pays comme la Hongrie ou la Russie ont encore des visions assez reculées sur les droits des homosexuels.

La Hongrie met en place une loi qui interdit d’afficher l’homosexualité aux mineurs

Le Parlement hongrois a voté il y a quelques jours une loi qui consiste à interdire de “montrer l’homosexualité” aux mineurs. Qu’est-ce que ça veut dire, concrètement ? Le but serait de soi-disant protéger les mineur/es de l’encouragement de la sexualité ou encore du changement d’orientation sexuelle pour suivre la “mode”.

Il serait ainsi interdit dans le pays de diffuser des affiches montrant des couples homosexuels, ou encore des programmes télévisés évoquant l’homosexualité avant 21 heures. Le but de ce projet de loi étonnant, voire discriminant, serait aussi de prévenir la pédophilie

femmes filles LGBT manif lesbiennes
©Josè Maria Sava/Unsplash

Une hostilité envers les droits homosexuels qui dure depuis plusieurs mois

La Hongrie observe un réel recul des droits LGBTQ+ depuis plusieurs mois. En effet, en décembre 2020, la Constitution a été modifiée afin d’interdire l’adoption pour les couples homosexuels. Une législation fixe et radicale face aux droits LGBT au sein du pays.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbàn est hostile envers les droits des homosexuels, et c’est ainsi que plusieurs législations s’enchaînent depuis quelques mois afin de réduire les droits LGBTQ+. En effet, le chef d’État considère qu’il faut protéger les enfants de moins de 18 ans face à l’orientation sexuelle. C’est du moins ainsi qu’il justifie les mesures que le gouvernement hongrois met en place.

L’impact de la législation hongroise sur l’Union européenne

La Hongrie fait partie de l’Union européenne depuis de nombreuses années. Cela dit, l’UE met en place de nombreuses dispositions pour garantir les droits fondamentaux. En l’occurrence, la Charte des droits de l’Homme fondamentaux, mise en place dans les années 2000.

Ursula Von Der Leyen, présidente de la Commission européenne, devra étudier le cas de la Hongrie, susceptible d’avoir enfreint quelques violations de cette charte. Le pays pourrait bien avoir violé le principe d’État de Droit de l’Union européenne. En effet, la charte des droits fondamentaux interdit toute discrimination concernant l’homosexualité

loi femmes gay lesbiennes homosexuelles drapeau arc-en-ciel LGBT couples homosexuels
©Nadia Bormotova/iStock

Une loi se calquant sur le modèle russe

En Russie, une loi a été mise en place en 2013 afin d’interdire la “propagande” homosexuelle auprès des mineurs. Cette loi est directement en contradiction avec les droits homosexuels. La Hongrie rejoint donc la Russie face à la limite des droits des LGBTQ+. La loi russe a les mêmes conséquences que celle de la Hongrie : l’interdiction de vendre des objets, de la publicité, des programmes télévisés et autres produits mettant en avant l’homosexualité. Un triste bond en arrière en Europe

couple lesbiennes homosexuelles femmes dessin LGBT gay
©Natalia Vetrova/iStock

Et vous, connaissiez-vous l’existence de cette loi hongroise qui interdit de montrer l’homosexualité sous prétexte de propagande ? Partagez-nous votre avis sur le sujet en commentaire !