in

Est-il possible d’être dépendante au chocolat ?

©Deagreez/iStock

Est-il possible d’entretenir une dépendance à la tablette de chocolat ? Qu’elle soit noire, au lait ou blanche ? Retour sur la douceur préférée des gourmandes. 

Noir, au lait, blanc ou aux éclats de noisettes, le chocolat est un péché mignon auquel peu de filles résistent ! Et parfois, on est même capable d’avaler une tablette de cacao tout entière, au lieu de s’en tenir à un seul carré (ennuyant au possible)… Alors, cela fait-il de nous des addicts ? Le chocolat serait-il propice à la dépendance ?

Une dépendance au chocolat est possible

L’OMS (l’Organisation mondiale de la Santé) estime qu’il y aurait une certaine dépendance ou  accoutumance au chocolat, sans que l’on puisse parler de drogue toutefois. Chez les plus gros consommateurs, ceux qui en avalent plus de 100 grammes par jour, le “sevrage” ne serait source que d’une légère anxiété, rien de plus.

Un plaisir différent de l’addiction au sucre

Le chocolat est un produit assez particulier, provoquant chez ses consommateurs un plaisir différent de l’addiction au sucre poussant à la surconsommation. Le chocolat contient en effet deux substances qui agissent sur le cerveau : la caféine et la théobromine. D’ailleurs, la caféine est bien connue pour favoriser la sécrétion d’hormones stimulantes.

Le chocolat, un antidépresseur qui contient des substances comparables à la nicotine ou à la morphine

La consommation de chocolat, léger excitant, favorise la stimulation de certains circuits du cerveau. Le cacao est riche en magnésium, un sel minéral antidépresseur qui stimule la sécrétion de dopamine. Le chocolat contient également du salsolinol, une substance comparable à la nicotine et à la morphine, imitant l’action de la dopamine. De plus, le chocolat aurait aussi une influence sur les récepteurs sensoriels de par sa texture, son goût, son gras et son sucre, ce qui favoriserait la sécrétion d’endorphines, ces fameuses hormones du bien-être.

Aucune raison de s’en priver, donc, si on reste dans une relative mesure !

manger barre de chocolat femme
©Vadimguzhva/iStock

Et vous, pensez-vous entretenir une certaine dépendance au chocolat ? Quel est le cacao que vous préférez déguster dans un gâteau ou accompagné d’une tasse de café ? Partagez-nous votre avis en commentaire !