in ,

Épilation, jusqu’où ira-t-on : la raie des fesses, on épile ou pas ?

Capture vidéo : Sophie Riche : "L'ÉPILATION du SIF (aka la RAIE des fesses)"/YouTube
Épilation, jusqu’où ira-t-on : la raie des fesses, on épile ou pas ?
noté 5 - 3 votes

L’épilation, un phénomène de société ? À en croire les publicités à la télé, les muses des cinéastes ou les couvertures des magazines, les jambes lisses et imberbes semblent être un standard de beauté bien ancré, difficile à décimer. Et pas que les jambes, d’ailleurs…

L’épilation ne date pas d’hier. Pour la petite histoire, en Égypte antique, pharaons et prêtres affectionnaient déjà l’épilation intégrale, envisagée comme un signe de pureté. Car à l’époque, le poil était considéré comme impur. Dans la Grèce antique, à Athènes, les femmes pratiquaient l’épilation pubienne dans l’optique d’éviter tout ce qui pourrait les assimiler aux hommes. Aujourd’hui, l’arrachage des poils est toujours d’actualité malgré le discours pro-pilosité qui commence à gagner du terrain. Cela dit, peu de femmes osent assumer leurs poils, continuant à décimer ceux de leurs jambes, bras ou aisselles. Certaines vont même jusqu’à s’épiler le sillon inter-fessier (SIF pour les intimes). La raie des fesses, en fait.

L’épilation du SIF, le “sillon inter-fessier”, une tendance peu avouée

L’épilation de la raie des fesses, de l’anus ou du “sillon inter-fessier”, pour faire plus classe, n’est pas une tendance récente. Par contre, l’avouer semblerait dans l’air du temps. Car cette pratique encore taboue aujourd’hui, commence à prendre de l’ampleur autant chez les femmes que chez les hommes.

raie des fesses
Crédits : Pixabay

Pourquoi diable vouloir s’épiler la raie ?

Certaines filles que la nature a généreusement dotées en poils s’épilent la raie des fesses pour une question d’hygiène (les excréments collés, ça ne fait pas rêver). D’autres sont motivées par des raisons sexuelles, se sentant mieux ainsi, particulièrement dans le cas d’une sodomie. Enfin, il y a les complexées des poils, les control freaks de la pilosité. Et puis, une poignée d’autres, qui ont seulement eu envie d’essayer. Comme Sophie Riche, qu’on vous présente tout de suite.

raie des fesses
Capture vidéo : Ana giuria : “Epilation Le maillot à la cire recyclable CAP Esthétique Cosmétique”/YouTube

Une méthode testée mais pas forcément approuvée

Sophie Riche, YouTubeuse blagueuse qui tente de pimper votre vie, comme elle dit, s’est essayé à l’épilation de la raie des fesses. Elle nous raconte ses tribulations avec humour et auto-dérision. D’abord, elle prend rendez-vous pour un maillot intégral (il semblerait que l’épilation de la raie des fesses seule ne soit pas proposée). Prenant son courage à deux mains, Sophie franchit le pas de la cabine, la peur (d’avoir mal) au ventre. Mais aussi celle d’adopter des pauses douteuses, légèrement humiliantes… Un string en papier en guise d’unique protection, celle-ci se laisser guider par une esthéticienne heureusement habile. Résultat : plus de peur que de mal, mais une dignité un peu entamée !

En  termes de douleur physique, tout est bon. En revanche, en termes de dignité, j’ai douillé sévère !

Alors, l’épilation de la raie des fesses, une pratique absurde, nouvelle modification (ENCORE) imposée aux femmes ? Nous, on vous préfère largement comme vous a fait Mère Nature. Car, une chose est sûre, après ça, vous n’allez pas vous sentir plus glamour, ni plus attirante… Mais si vous y tenez, allez-y les yeux grands ouverts, car l’épilation du SIF, ça fait mal ! Et attention, rasoir et crème dépilatoire fortement déconseillés. Retrouvez l’expérience de Sophie en vidéo :

L’épilation de la raie des fesses, vous en pensez quoi, vous ? Laissez-nous votre commentaire !

Articles liés :

Une technique révolutionnaire pour une épilation qui dure deux fois plus longtemps

6 choses que votre esthéticienne aimerait que vous sachiez avant de vous faire épiler le maillot

10 pensées que toutes les filles ont eu lors d’une épilation du maillot à la cire