in ,

SIDA : les femmes enceintes auraient plus de risque d’être touchées

Crédits : JÉSHOOTS/Pexels

Une étude américaine a récemment conclu que le risque de transmission du virus du SIDA est multiplié par quatre chez les femmes enceintes. Et pas seulement pendant leur grossesse, mais aussi juste après avoir accouché. On redouble de vigilance.

Les femmes enceintes seraient plus exposées au VIH. Voilà la conclusion de l’étude menée par l’Université de Washington et le National Institute of Allergy and Infectious Diseases. Mais pas seulement. La période de “post-partum”, correspondant à la fin de l’accouchement jusqu’aux premières règles, n’est pas non plus sans risque.

Les femmes enceintes sont plus exposées au virus, et ce jusqu’à la fin de leur accouchement

Les chercheurs ont comparé les probabilités de transmission du virus en étudiant les relations sexuelles de couples hétérosexuels qui n’utilisaient pas de préservatif. L’échantillon concernait des femmes enceintes et non enceintes, et des femmes venant d’accoucher.

Les femmes enceintes peuvent être confrontées à des défis accrus lorsqu’elles négocient l’utilisation d’un préservatif avec leurs partenaires. Dans certaines cultures, les partenaires masculins de femmes enceintes et post-partum ont plus de relations sexuelles en dehors de la relation, ce qui augmente le risque. La violence conjugale et les déséquilibres de pouvoir au sein de la relation peuvent également contribuer à l’accroître.

Les chercheurs estiment que les changements physiologiques liés à la grossesse sont impliqués. Cela dit, du temps est nécessaire pour apporter davantage de précisions. Quoi qu’il en soit, on sort couverte !

femme enceinte
Crédits : Flickr
Avec SciencePost.fr

Articles liés :

Ces filles ont annoncé leur grossesse à leurs mecs de façon très originale : découvrez leurs réactions

10 façons originales qu’ont eu certains couples pour annoncer leur grossesse en photo

6 choses que vous ne pourrez plus faire pendant votre dernière semaine de grossesse