in

Vaccin anti-Covid : les femmes enceintes peuvent-elles se faire vacciner sans danger ?

©RossHelen/iStock

Le vaccin anti Covid-19 contre le virus du corona est en passe de devenir obligatoire : celui-ci est-il sans danger pour les femmes enceintes et/ou allaitantes ?

À l’heure où les restrictions se précisent, le vaccin anti-covid est sur toutes les lèvres. Bientôt essentiel pour (re)vivre “normalement” (à savoir, se déplacer, voyager, sortir au restaurant ou dans les bars), le vaccin contre le coronavirus s’injecte à tout va. Qu’en est-il des femmes enceintes ? Les fameuses doses sont-elles sans danger pour la santé de son bébé ?

Le vaccin anti-Covid est-il dangereux pour les femmes enceintes ?

Peut-on se faire vacciner contre le virus du corona quand on est enceinte ? Le vaccin anti Covid-19 ne présente-t-il pas de danger pour la santé de l’embryon ou le bon déroulement de la grossesse ? Autant de questions que peuvent se poser les femmes enceintes non vaccinées ou en cours de vaccination.

femme enceinte vaccin coronavirus covid vaccination médecin grossesse
©Prostock-Studio/iStock

Les femmes enceintes éligibles à la vaccination sont prioritaires

Selon l’ANSM (Agence Nationale du Médicament et des Produits de Santé), les femmes enceintes à partir du second trimestre de grossesse sont prioritaires à la vaccination (Pfizer & Moderna). Surtout si celles-ci présentent une pathologie ou sont susceptibles d’entrer en contact avec des personnes atteintes. L’agence affirme que les études réalisées jusqu’à aujourd’hui ne montrent pas de conséquences du vaccin anti-covid sur le déroulement de la grossesse et la santé des femmes enceintes et de leurs bébés.

Pour continuer à récolter des données sanitaires mêlant vaccin et grossesse, l’ANSM fait appel à des volontaires enceintes vaccinées. C’est votre cas ? N’hésitez pas à contacter votre centre régional de pharmacovigilance pour améliorer la fiabilité de ces données.

Des études cliniques à compléter, mais un risque plus grave pour les femmes enceintes de contracter le virus du Covid

Les femmes enceintes présentant un surpoids, du diabète ou de l’hypertension pourraient développer une forme sévère du coronavirus, particulièrement lors du troisième trimestre de grossesse. De plus, la capacité respiratoire de la femme enceinte saine se voit presque diminuée de moitié lors de la grossesse : contracter le virus du corona en attendant un bébé peut alors s’avérer assez grave au niveau respiratoire (détresse respiratoire aiguë).

Même si les données cliniques sont à compléter, il serait plus risqué pour une femme enceinte de contracter le virus du Covid plutôt que de se faire vacciner (moins risqué pour le bébé). De plus, les études scientifiques n’ont à ce jour pas démontré de conséquences du vaccin sur le développement du foetus. Du moins avec les vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna.

Aux États-Unis en mars 2021, plus de 35 000 femmes enceintes se sont fait vacciner avec un vaccin anti-covid à ARNm. À l’heure actuelle, les données récoltées n’émettent pas de risque pour la femme enceinte et son bébé.

Attention au vaccin Astra Zeneca, déconseillé aux femmes enceintes

Le vaccin AstraZeneca (Vaxzevria), un sérum à vecteur viral, est toujours en cours d’étude. Si les recherches scientifiques n’ont pour l’heure pas démontré d’effet nocif sur le développement de l’embryon, celles-ci ne sont pas suffisantes pour exclure un risque ou des effets secondaires indésirables ou dangereux. Évitez donc de vous faire vacciner avec ce type de vaccin si vous attendez un enfant.

vaccin injection coronavirus anti covid 19 piqûre femmes enceintes grossesse
©RossHelen/iStock

Pourquoi attendre de se faire vacciner après le 2e trimestre de grossesse ?

Résumons la situation : les femmes enceintes sont prioritaires à la vaccination à partir du 2e trimestre de grossesse en privilégiant les vaccins à ARNm. Cela dit, si vous n’étiez pas encore au courant de votre grossesse au moment de votre première dose, pas d’inquiétude à avoir : jusqu’à maintenant, aucun risque n’a été constaté chez la mère comme chez l’enfant. Le risque premier d’une vaccination pendant le premier trimestre de grossesse est une fièvre potentielle, qui pourrait mener à une fausse couche.

Et la vaccination chez les femmes allaitantes ?

Les études sur les effets du vaccin chez l’enfant nourri au sein ne sont pas suffisantes pour attester ou non d’un risque sanitaire. Il n’existe en effet pas encore d’étude sur le passage du vaccin dans le lait maternel. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) incite pourtant les femmes allaitantes à se faire vacciner contre le Covid-19. L’organisation affirmant qu’il n’existe pas à ce jour de contre-indication à la vaccination pour ces jeunes mamans. Dans tous les cas, mieux vaut demander conseil à son médecin, et mûrement réfléchir avant de prendre la décision de se faire vacciner en période d’allaitement.

mère lait allaiter allaitement femme bébé enfant donner le sein
©SeventyFour/iStock

Et vous, vous êtes-vous déjà fait vacciner contre le virus du covid-19 en période d’allaitement ou enceinte ? Quel vaccin vous a-t-on inoculé ? Partagez-nous votre expérience sanitaire en commentaire !