in ,

“T’as joui ?” : un compte Instagram pour libérer l’orgasme féminin

Capture vidéo : Brut./ Facebook

Avec plus de 20 000 abonnées en moins d’une semaine, le compte Instagram créé par Dora Moutot, “T’as Joui ?”, semble pointer du doigt un tabou de société.

Les films en font des tonnes : à chaque scène de sexe, l’actrice, peu intéressée par des préliminaires bâclés, semble crier à gorge déployée quelques minutes après s’être déshabillée. Et ça, ça peut faire complexer les oubliées de l’orgasme. Qui ne sont pas si rares que les hommes le pensent…

Une injustice orgasmique

Créé le 15 août dernier, le compte Instagram de Dora Moutot, intitulé “T’as Joui ?” n’en finit pas de faire des émules. Celle-ci a décidé de laisser la parole aux femmes en les invitant à s’exprimer au sujet de l’orgasme féminin, voire se livrer ou raconter des anecdotes personnelles. Des millions de témoignages anonymes ou assumés pleuvent sur son mur. De quoi faire déchanter les spécimens de virilité.

Un ex m’avait dit que c’était normal que les femmes jouissent moins parce qu’elles sont plus cérébrales et sentimentales. J’ai alors essayé de lui expliquer qu’en fait c’était pas du tout ça le problème, mais juste une question de bonnes ou mauvaises techniques. Le compte “T’as Joui ?” est parti de là.

Quand la plupart des hommes rapportent avoir un orgasme à chaque rapport sexuel, pour les femmes, ce serait une autre histoire. Selon une récente étude, ce serait 95 % des hommes qui atteindraient l’orgasme à chaque rapport contre 65 % des femmes. Pourtant, les lesbiennes auraient un orgasme quasiment à chaque rapport avec un score de 86 %. Alors, les hommes cacheraient-ils leurs “mauvaises manips'” derrière notre soi-disant difficulté à prendre notre pied ?

Remettre en question les acquis

Pas facile de faire changer les mentalités à ce sujet tant il est peut-être délicat à aborder avec son partenaire, plus ou moins susceptible…

J’ai aussi créé ce compte pour remettre en question l’acquis qui considère que l’orgasme masculin est celui qui clôture le rapport.

L’objectif du compte “T’as joui?” ne prétend pas à casser les hommes, loin de là. Il tend plutôt à faire changer les mentalités pour le bien des femmes en brisant un cercle vicieux injuste qui consiste à simuler.

On simule souvent pour protéger l’ego masculin. C’est un “déservice” qui est fait à toutes les femmes : les hommes ne peuvent pas apprendre si on continue comme ça.

Mais la communication à ce sujet est loin d’être naturelle. D’ailleurs, on en fait souvent les frais, si on osait critiquer telle ou telle technique. Comme si on devait davantage donner du plaisir qu’en recevoir. Pourtant, le monde est rempli d’hommes tolérants qui ne demandent qu’à apprendre. Dora est la première surprise :

Je m’attendais à une salve d’insultes de mecs énervés, mais là a été la belle surprise : il y a énormément d’hommes qui se remettent en question qui m’ont dit qu’il y avait plein de choses auxquelles ils n’avaient jamais pensé. Ils ont justement envie d’établir un dialogue et encourager les filles à dire ce qu’elles veulent.

De quoi redonner de l’espoir à toutes les femmes frustrées.

Articles liés :

Masturbation : 6 règles à suivre pour atteindre l’orgasme à coup sûr

Lubrifiants : 6 produits naturels ou pas, à ne surtout pas utiliser sous la couette

5 gestes inutiles qu’on fait pourtant toutes au quotidien