in

Sexualité féminine : 5 idées reçues qui vont vous agacer !

©AntonioGuillem/iStock

La sexualité féminine a de tout temps été auréolée de mystère. Les femmes sont moins accro au sexe, sont plus cérébrales, ont besoin de préliminaires… autant d’affirmations à notre sujet qui peut en faire enrager plus d’une ! Car, comme les hommes, nous sommes toutes différentes.

Notre désir sexuel est loin d’être simple. Peu d’études sur le sujet ont vraiment su résoudre ce puzzle complexe. Toutefois, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne serait pas plus complexe que celui d’un homme, qui a aussi ses zones d’ombres. Voici 5 mythes sur la sexualité féminine démolis, pour se débarrasser des préjugés.

1/ Les femmes ont moins d’appétit sexuel que les hommes

Ce mythe est entièrement faux ! Selon de récentes recherches, nous aurions autant envie de faire l’amour (ou de ne pas le faire) que notre homme ! Cela dit, pour nous, ce serait plutôt « l’appétit vient en mangeant » (plus on le fait, plus on a envie de le faire), alors que pour notre Jules, ce serait légèrement différent… Tout est question de point de vue.

sexualité féminine
Crédits : iStock

2/ Les femmes ont besoin de désirer leur partenaire pour être excitées, puis parvenir à l’orgasme

Ce schéma très linéaire (désir, préliminaires, pénétration, orgasme) a été estampillé « cycle sexuel » par excellence. Mais les scientifiques oublient souvent qu’il ne faut pas faire de généralités. Car parfois, on n’éprouve pas de désir avant d’être excitée, et lorsque que votre homme commence à vous titiller, voilà que vous sentez l’excitation monter soudainement. Vous n’avez donc pas besoin d’avoir une folle envie de faire l’amour, et ce n’est pas parce que le désir intervient plus tard qu’on a un problème. Les hommes par contre, sont un peu plus contraints par la loi de leur anatomie…

3/ Toutes les femmes ont eu ou expérimentent un problème sexuel

En 1999, un scientifique jugeait, d’après ses recherches, que 43 % des femmes auraient un dysfonctionnement sexuel (manque d’envie de faire l’amour, problème de lubrification, angoisse de performance, orgasme non atteint). Si beaucoup de femmes n’arrivent pas à atteindre l’orgasme, ça ne veut pas dire qu’elles ont un dysfonctionnent sexuel mais peut-être plutôt mal guidées par un homme qui ne sait pas s’y prendre… Là encore, tout est question de point de vue !

4/ Peu de femmes ont un fort appétit sexuel

Les femmes très actives sexuellement ne sont pas aussi rares qu’on le croit, contrairement aux hommes. Il semblerait même qu’elles soient 52 % à s’avouer bêtes de sexe ! De quoi casser le mythe du Casanova…

5/ Le désir sexuel des femmes est très différent de celui des hommes

On dit souvent que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Mais pourtant, nous sommes bien tous issus de la même planète. Et en matière de sexualité, finalement, contrairement à ce que l’on pourrait penser, nous ne sommes pas si éloignés que ça non plus. Il semblerait même, selon de récentes études sur le sujet, que ces différences sexuelles seraient bien plus souvent la cause de problèmes de couple ou de culture que de différences de genre.

La sexualité féminine ne fait pas de généralités !

Articles liés :

Syndrome génital permanent : l’excitation sexuelle à longueur de journée, un calvaire

Le sexe pendant les règles : 5 choses que vous ne saviez pas (et qui pourraient vous être utiles)

Épanouissement sexuel personnel : 6 conseils pour vous mettre aux sex toys