in ,

Orgasme trop rapide : les femmes précoces, ça existe ?

Capture YouTube : Monster's Ball (2001) - Can I Touch You? Scene (11/11) | Movieclips

Pour un homme, jouir trop vite est une tare, le qualificatif “d’éjaculateur précoce”, une bête noire. Qu’en est-il pour nous ? Les femmes précoces, ça existe ? Levons le voile sur ce sujet tabou.

En France, un homme sur cinq atteindrait l’orgasme trop vite, péjorativement qualifié “d’éjaculateur précoce”. Ce trouble érectile, qui n’est en aucun cas une maladie (même si certains héritent de ce trait de caractère sexuel de leur père) donne lieu à des complexes plus ou moins handicapants dans leur vie sexuelle. Pour les femmes en revanche, la donne change. Jouir trop vite semblerait plutôt un atout de taille. Alors, les femmes précoces, comment ça marche ?

La jouissance féminine précoce, un sujet méconnu

Si les hommes sont fatalement associés à cette affection, on ne parle en revanche que très peu des femmes qui atteignent l’orgasme trop vite. Et pourtant, elles existent ! C’est en 2003 (seulement) que deux spécialistes se sont décidés à plancher sur le sujet. Leur étude révèle que les femmes précoces s’élèvent à 10 %. Un chiffre qui écarte la “pathologie” anecdotique. Quatre femmes sur dix auraient ainsi déclaré atteindre occasionnellement l’orgasme trop rapidement, et 16,9 % régulièrement ou à chaque rapport.

femmes précoces
Capture YouTube : Monster’s Ball (2001) – Can I Touch You? Scene (11/11) | Movieclips

Un orgasme trop rapide même sans pénétration

Que peut donc bien déclencher une jouissance aussi rapide, du côté féminin ? Les femmes tardives se questionnent ! Chez les femmes précoces, l’orgasme peut survenir avant la pénétration, par une stimulation corporelle même très légère. Contrairement aux hommes, ce manque de contrôle relatif (que l’on peut aussi envisager comme un relâchement extrême) n’est pas une tare. Seules 3 % des femmes précoces sondées se plaindraient de cette particularité. Les autres n’y verraient aucun inconvénient. On imagine même que c’est tout le contraire…

Femmes précoces VS éjaculateurs précoces : les femmes remportent le match !

Les difficultés sexuelles éprouvées par un couple dont l’un est éjaculateur précoce peuvent être imaginables. En revanche, si c’est la femme qui atteint l’orgasme trop vite, les difficultés semblent s’effacer. La raison : contrairement aux hommes, les femmes n’ont pas besoin d’un temps imparti pour retrouver l’érection après une éjaculation, et peuvent poursuivre leurs ébats sans problème !

Ne pas confondre orgasme prématuré et syndrome d’excitation sexuelle permanente

Le syndrome d’excitation sexuelle permanente, aussi appelé syndrome génital permanent, est une pathologie douloureuse psychologiquement, qui consiste à être excitée en permanence (sensations au niveau du sexe et du clitoris). Le pire dans tout ça, c’est que l’orgasme ne réussit pas à assouvir ce désir intempestif. En 2012, le syndrome est tristement médiatisé suite au suicide d’une femme atteinte de cette rare pathologie.

femmes précoces
Capture YouTube : Monster’s Ball (2001) – Can I Touch You? Scene (11/11) | Movieclips

Articles liés :

Femme fontaine : comment ça marche ?

Combien de fois par mois un homme doit-il éjaculer pour rester en forme ?

Toilette intime : ces choses que vous devez savoir et les réflexes à avoir

Source