in

Cancer du poumon : 40 % des femmes risquent d’y succomber d’ici 2030

cancer du poumon
Crédits : Pexels
Cancer du poumon : 40 % des femmes risquent d’y succomber d’ici 2030
noté 5 - 4 votes

Bonne nouvelle : le taux de mortalité du cancer du sein est en baisse. Malheureusement, une bonne n’est pas sans s’accompagner d’une mauvaise. Le cancer du poumon, lui, est en hausse constante. Et ça n’est pas près de s’arrêter.

Le cancer du poumon serait le cancer le plus dévastateur. En 2015, pas moins de 1,69 million de personnes en ont fait les frais tragiques. Si le nombre de morts est en baisse chez les hommes, il augmente considérablement chez les femmes, qui fumeraient davantage, en France ou ailleurs.

Le nombre de morts diminue chez les hommes, mais augmente chez les femmes

Les femmes sembleraient être de plus en plus accros à la cigarette. Depuis quelques années en effet, le nombre de morts, ou plutôt, de mortes, augmente. En revanche, la tendance semble s’inverser chez les hommes, moins touchés. Selon une étude de l’American Association for Cancer Research, 40% des femmes risquent de succomber au cancer du poumon d’ici 2030.

cancer du poumon
Crédits : Pexels

Une hausse qui varie selon les pays et les modes de vie

Selon la situation géographique où vous vous trouvez, vous pourriez échapper au cancer du poumon. Mais tout n’est pas aussi simple que ça. En Asie et en Amérique, le taux de mortalité serait moins élevé que dans les pays d’Europe ou d’Océanie. Des variations qui sont liées au mode de vie. En Europe par exemple, le tabagisme est une pratique de longue date, plus ou moins ancrée dans la société. En Asie, fumer n’est pas vieux. Mais les populations chinoises tendent à reproduire le schéma occidental. Obésité, consommation d’alcool et tabagisme (actif ou passif), les vices se reproduisent.

cancer du poumon
Crédits : Pexels

Le tabagisme, plus risqué pour les femmes

La cigarette a les mêmes conséquences pour les deux genres. Néanmoins, elle implique plus de risques chez les femmes. Couplé avec la pilule, le tabac augmenterait les risques d’AVC ou d’accidents veineux (phlébites). Mais fumer ne fait pas que tuer. Il réduit aussi la fécondité (d’environ un tiers) et augmente le risque de contracter d’autres maladies. Selon l’OMS, chaque année, la vilaine cigarette provoque 7 millions de décès. Voire 8 en 2030 si la consommation n’est pas enrayée…

fumer
Crédits : Pixabay
Source

Articles liés :

Cancer du sein : 5 comportements à adopter au quotidien pour l’éviter

Pilule et cigarette : attention, mariage explosif

10 astuces pour des cheveux qui sentent bon tout le temps : adieu odeurs de friture ou de cigarette