in

Ne pas porter de soutien-gorge, bon ou mauvais pour la poitrine ?

©Anetlanda/iStock

Seriez-vous prête à ne pas porter de soutien-gorge ? Selon le professeur Rouillon du CHU de Besançon, le soutif’ ne serait qu’un faux besoin. Après une étude longue de quinze ans et des analyses sur plus de cent poitrines, le constat du chercheur est sans appel : le soutien-gorge ne servirait à rien. 

Entre les féministes de l’extrême qui brûlent leurs soutiens-gorges avec fougue, les médecins qui conseillent le port de la brassière XXL aux poitrines généreuses et ceux qui les en dispensent, on ne sait plus sur quel pied danser. Alors, le maintien est-il vraiment nécessaire ou est-ce un besoin créé de toutes pièces pour vendre et faire baver les hommes devant la dentelle ?

La poitrine se redresse naturellement

Les longues recherches du professeur Rouillon ont conclu que la poitrine se redresse naturellement sans aucun maintien. Comme la nature est bien faite, n’est-ce pas ? Autre conclusion :  la pesanteur serait bénéfique à nos seins, contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Certaines filles ont même complètement abandonné l’idée du soutien-gorge, et ne reviendraient pour rien au monde sur leur décision, se sentant plus légères, libres de tout mouvement et avouant même, contre toute attente, avoir moins mal au dos ! Incroyable non ?

Ne pas porter de soutien-gorge, même quand on fait du sport ?

On hésite tout de même à passer le cap, surtout avant une session de running enflammée… Et pourtant, vous seriez étonnée là encore d’observer les conclusions du professeur Rouillon ! En s’appuyant sur des études scientifiques auprès d’un grand échantillon de sportives, le médecin confirme que le soutien-gorge est « nuisible ».

Même pour la poitrine des femmes sportives, ne pas porter de soutien-gorge serait tout bénéfique. Sur la trentaine de femmes enquêtées, toutes sans exception ont rapporté les bénéfices esthétiques qu’elles ont tiré à ne pas porter de soutien-gorge, un an après l’expérience.

femme sans soutien gorge retirer enlever santé soutif sous vêtement lingerie dos nu ne pas porter
©Anetlanda/iStock

Libérons-nous !

Et vous, oseriez-vous vous affranchir du soutien-gorge, cet article de lingerie qui nous paraît encore (inconsciemment) imposé aujourd’hui ? Partagez-nous votre avis sur la question en commentaire de cet article !