in

Peegasm : une façon loufoque d’avoir un orgasme en se retenant d’uriner

Crédits : iStock

Une nouvelle pratique sexuelle vient de voir le jour : le « peegasm ». Cette étonnante expérience sensorielle serait capable de vous faire jouir par le simple fait de retenir votre urine. Nos doutes sont rationnels.

Jouir sans partenaire, sans sextoy ni masturbation, à la seule force de son urine, telle est la définition du peegasm. Ce nouveau terme institué par nos copines anglophones est une contraction du mot « pee » (faire pipi) et « gasm » (fin du mot orgasme en anglais). Alors, jouir via l’envie de faire pipi, une idiotie ?

Le peegasm, l’orgasme par l’envie pressante

Cette nouvelle tendance sexuelle s’avère plutôt loufoque. Le principe ? Se retenir d’aller aux toilettes le plus longtemps possible pour espérer atteindre un orgasme intense une fois sur le trône.

Mais comment un tel plaisir peut fonctionner, sans aucune stimulation physique ? Tout simplement grâce au col de la vessie. Lorsque celui-ci s’ouvre pour laisser passer la quantité d’urine retenue, le clitoris, ainsi que ses branches, seraient automatiquement stimulés.

Lorsque je me retiens de faire pipi pendant un moment, avant d’aller aux toilettes, je ressens un orgasme envahir tout mon corps, le long de ma colonne vertébrale jusqu’à ma tête.

Attention, pratique à risque

Le peegasm n’est pas sans risque pour la santé. Retenir son urine aussi longtemps que le veut son désir s’avère relativement dangereux. Si l’urine n’est pas évacuée du corps de manière régulière, elle peut conduire à des infections et maladies plus ou moins sévères.

envie pressante astuces syndrome génital permanent
©iStock

Au programme du peegasm : infections urinaires et autres maladies chroniques

Ne pas écouter sa vessie quand elle est à l’agonie peut provoquer des effets secondaires peu agréables. Quand on se retient trop souvent et trop longtemps, l’urine commence à stagner, entraînant une prolifération des bactéries souvent à l’origine d’une infection urinaire.

En plus de ce désagrément douloureux, le peegasm pourrait aussi mettre les reins à rude épreuve. Ces organes, qui servent à filtrer les « déchets » (ammoniaque, substances acides) présents dans l’urine ne font plus leur boulot comme il faut. Ainsi, ces résidus non évacués seraient susceptibles d’endommager les parois urinaires et détendre les muscles qui bordent la vessie. Le peegasm, un plaisir solitaire qu’on peut d’ores et déjà oublier.

pilule contraceptive aller aux toilettes papier femme
©iStock

Et vous, connaissiez-vous le phénomène peegasm, cette façon loufoque d’atteindre l’orgasme en se retenant d’uriner ? Partagez-nous votre avis sur la question en commentaire ! Et pour éviter d’autres infections d’ordre intime, découvrez dans cet article pourquoi il vaut mieux aller aux toilettes après l’acte sexuel.