in

Le pénis captivus ou le sexe qui reste coincé dans le vagin, c’est possible ?

Crédits : EdGuidance.com

Le “pénis captivus”, ou le sexe qui reste coincé dans le vagin, est-ce une situation qui relève de la réalité, ou un mythe sexuel de plus ?

Vous avez sûrement, à un moment donné ou à un autre, au cours de votre adolescence ou de votre vie sexuelle, déjà entendu parler de ce phénomène pour le moins impressionnant à bien l’imaginer, le “pénis captivus”, ou le sexe de l’homme coincé à l’intérieur du vagin de la femme. Alors, les films disent-ils vrai, la bête à deux dos peut-elle vraiment devenir soudée, sans parvenir à se détacher, l’espace d’un instant ? Ou tout cela relève-t-il d’un mythe de plus, à rayer de sa liste d’appréhensions sexuelles ?

Un phénomène courant chez les chiens, alors pourquoi pas chez les humains ?

Certes, nous ne sommes pas des bêtes (seulement de sexe !), mais on pourrait s’imaginer qu’un tel phénomène puisse nous arriver aussi… Il est en effet courant d’observer, lors de l’accouplement de deux chiens, que le mâle reste bloqué en plein feu de l’action ! Cela dit, la morphologie de l’homme diffère quelque peu de celle de nos amis les canins…

Le pénis captivus, une contraction qui s’apparente plutôt au vaginisme

Si le pénis n’est pas coincé dans le sexe féminin à proprement parler, certains hommes peuvent expérimenter une situation qui s’y approche grandement.

Ce phénomène serait causé par une contraction des muscles entourant le vagin, à la manière d’un vaginisme (douleurs lors de la pénétration, voire impossibilité totale d’accepter le pénis), mais, au lieu que le vagin se contracte avant la pénétration, dans le cas d’un pénis captivus, comme l’ont surnommé les médecins, il se contracterait après. D’où l’impression de rester plus ou moins coincé dedans. Les causes de cette contraction ne sont pas bien identifiées par les spécialistes. Ceux-ci l’expliquent souvent par une crise de panique ou de tétanie.

Embarrassant certes, mais pas dramatique. Les médecins assurent qu’il n’y a aucun danger et que le membre turgescent ne tarde pas à se faire libérer !

Le mythe du pénis coincé à retirer à l’hôpital

Rares sont les médecins qui ont été confrontés à un tel phénomène. Selon les gynécologues, ces histoires de couples imbriqués aux urgences relèvent plutôt du mythe. Ou du fantasme de certains esprits mal tournés ! Les amants coincés seraient toujours en mesure de se libérer avant d’aller à l’hôpital. On n’oserait imaginer la scène, le cas échéant… Alors, rassurée ?

pénis captivus sexe vagin
Crédits : EdGuidance.com

Vous aimerez aussi :

Micropénis : à partir de quelle taille peut-on le qualifier de tel ? Existe-t-il des traitements ?