in

Periodsomnia : selon la science, nos règles pourraient nous faire perdre 5 mois de sommeil

©Fizkes/iStock

Une récente étude a estimé que les règles menstruelles pouvaient aller jusqu’à faire perdre plus de 4 mois de sommeil aux femmes réglées. Un phénomène appelé « periodsomnia », qui n’épargne personne, ou presque.

Maux de ventre, douleurs lombaires, fuites ou insomnies, les règles peuvent vite écourter nos nuits. Selon une récente étude, nos menstruations seraient même capables de nous faire perdre jusqu’à 5 mois de sommeil ! La ménopause nous offrirait-elle une cure de sommeil ? Rien n’est moins sûr…

Les conséquences des règles sur le sommeil

On ne vous apprend rien : il est fréquent de mal dormir quand on a ses règles. La faute aux fuites et flux abondants, aux douleurs menstruelles, au stress sous-jacent et/ou aux insomnies éventuelles. Ajoutons à cela la peur de tacher les draps et la boucle est bouclée.

Face à ce triste constat, une étude publiée dans le quotidien féminin Glamour UK a analysé les conséquences des règles sur le sommeil. Les chiffres sont sans appel.

insomnie mal dormir femme trouble sommeil douleurs règles triste
©Fizkes/iStock

5 mois de sommeil en moins à cause des règles

Selon les résultats de l’étude anglophone, les femmes réglées perdraient plus de 3800 heures de sommeil au cours de leur vie à cause des symptômes menstruels. Soit l’équivalent d’environ 5 mois de sommeil ! Cette incapacité à bénéficier d’un sommeil de qualité serait qualifiée de periodsomnia, ou « écart de sommeil menstruel ».

Mais les troubles du sommeil ne se manifestent pas uniquement pendant les règles. Les symptômes pré-menstruels peuvent eux aussi donner du fil à retordre au marchand de sable…

Comment réussir à bien dormir pendant ses règles ?

Certaines postures et habitudes alimentaires permettraient d’améliorer grandement la qualité du sommeil en période de règles. Voici quelques conseils pour mieux dormir lors de votre cycle menstruel.

femme dort dormir lit draps sommeil endormir facilement nuit
©Fizkes/iStock

Des postures spéciales pour soulager les tensions abdominales

Certaines positions peuvent vous aider à mieux dormir pendant vos règles. Si vous êtes une grande habituée des abominables crampes abdominales, n’hésitez pas à adopter la position foetale. Celle-ci permettra de réduire la pression sur votre ventre et vos muscles abdominaux. La position du foetus consiste à s’allonger sur le côté, jambes repliées vers la poitrine.

Certaines postures de yoga pourraient aussi vous aider à mieux dormir et vous endormir. C’est notamment le cas de l’Enfant, du Bébé Heureux ou encore du Papillon. Enfin, évitez de dormir sur le ventre en cette période critique.

Enfiler une culotte menstruelle avant d’aller se coucher

Pour éviter le stress inutile créé de toutes pièces par une société qui diabolise le sang des règles, privilégiez la culotte menstruelle. Vous dormirez ainsi sur vos deux oreilles sans avoir peur que votre flux plus ou moins abondant ne tache vos draps ou ceux du lit dans lequel vous dormez. Vous pourrez ainsi la porter en complément de votre protection hygiénique interne (coupe menstruelle, éponge ou tampon).

Privilégiez les modèles en coton bio, doux et confortables, et au degré d’absorption adapté à votre flux.

culotte menstruelle sang règles coeur lingerie sous vêtement rose sommeil
©Patchanan Promunat/iStock

Réchauffer son corps allongé

La fameuse bouillotte anti-douleurs de règles n’est pas une légende urbaine ! La chaleur qu’elle génère sur votre ventre douloureux a le même effet qu’un bon bain chaud (que nous saurions également que trop vous conseiller à cette période) : libérer les tensions accumulées.

Vous pourrez aussi profiter de la chaleur des tisanes et infusions spécialement formulées pour lutter contre les douleurs de règles. Ainsi, les boissons chaudes à base de mélisse, de camomille, d’achillée millefeuille ou de réglisse seront de parfaites alliées pendant ces jours compliqués.

Manger léger avant de se mettre au lit

Zappez les aliments difficiles à digérer comme les produits d’origine animale (viande, lait, fromage, charcuterie), l’alcool et autres excitants afin de ne pas surcharger votre organisme fatigué. Manger léger vous permettra aussi de mieux dormir pour ne pas vous réveiller plus que de raison. Vos règles vous réveillent déjà bien assez pour ne pas en rajouter !

Finissons tout de même sur une note positive : heureusement, chaque cycle menstruel se vit différemment, et ce n’est pas parce qu’on a enduré le martyre pendant 5 jours que la prochaine période de règles sera aussi douloureuse… Ayez foi en vos parties intimes !

soupe aliments chauds hiver froid plat repas femme
©Foxys_forest_manufacture/iStock

Et vous, saviez-vous que les règles pouvaient aller jusqu’à nous faire perdre plus de 4 mois de sommeil ? Partagez-nous votre avis et votre expérience menstruelle en commentaire !