in

Vous avez du mal à atteindre l’orgasme ? 6 types de jouissances et les clefs du 7e ciel

Crédits : iStock
Vous avez du mal à atteindre l’orgasme ? 6 types de jouissances et les clefs du 7e ciel
noté 3.5 - 28 vote[s]

L’orgasme. Un mot qui fait rêver et un objectif qui semble inatteignable pour certaines. En effet, nombreuses sont celles qui ont des difficultés à atteindre l’orgasme parce qu’elles se mettent la pression et se posent trop de questions.

Dans la sexualité, il y a une grande part d’instinct et de doigté, mais tout n’est pas inné. Il est important de redéfinir les différents types d’orgasmes, car ils sont variés. Une manière de mieux se comprendre et adopter certaines techniques et habitudes pour stimuler et découvrir de nouveaux plaisirs. Un petit guide pour toutes celles qui ont du mal à atteindre l’orgasme. Vous nous en direz des nouvelles !

1/ On règle ses difficultés à atteindre l’orgasme en se masturbant et en s’aidant d’un sex toy

Si les sex toys divers et variés inondent le marché, ce n’est pas pour rien ! La plupart d’entre vous n’ont peut-être jamais osé franchir le pas, mais s’aider d’un sex toy pour se masturber pourrait bien régler toutes vos difficultés à atteindre l’orgasme ! Ça ne vous coûte rien d’essayer (si ce n’est une vingtaine d’euros… le plaisir n’a pas de prix !).

sex toys atteindre l'orgasme
Crédits photos : Pexels.com

2/ On passe par le clitoris

Cela n’a rien de surprenant, le clitoris est un grand classique ! Bien stimulé, il offre un plaisir rapide, car cette zone est très sensible et facile d’accès. Mais là où ça peut coincer, c’est quand votre partenaire s’y prend mal : trop vite ou pas assez, trop longtemps, trop fort, trop timide… Si vous avez des difficultés à atteindre l’orgasme, ne pensez pas que ça vient seulement de vous ! Ensuite, n’ayez pas peur de vous masturber pour savoir ce qui vous rend folle. Une fois que vous aurez trouvé, vous n’aurez plus qu’à guider votre partenaire. Quand on connaît son corps, même un partenaire peu expérimenté pourra vous faire atteindre l’orgasme.

3/ On s’essaye à l’orgasme vaginal, le plus satisfaisant

Beaucoup d’hommes pensent qu’il suffit de pénétrer pour stimuler le point G… Le chemin est encore assez long pour certaines, et rien de plus normal ! Concentrez-vous sur votre plaisir à la manière d’une séance de méditation et trouvez la position idéale pour en ressentir un maximum. Faites des tests : de côté, debout, assise, accroupie… Chez beaucoup de femmes, la position de l’Andromaque (assise ou à cheval sur l’homme) est un gage de plaisir maximal. Ce serait le meilleur moyen de contrôler la vitesse et l’intensité de la pénétration. Pour d’autres, la position du Missionnaire stimule de manière idéale le col de l’utérus et donne beaucoup de plaisir. À vous de trouver ce qui vous plaît !

4/ On poursuit sur l’orgasme mixte : clitoris + vagin

Une fois atteint cet orgasme, votre corps deviendra extrêmement sensible à toutes les caresses, comme électrisé de plaisir ! Pour atteindre ce type d’orgasme, gardez en tête que le vagin contient non seulement le point G, mais aussi des ramifications du clitoris. Le but est de trouver une position qui permettra de stimuler les deux zones en même temps, et en un seul et même mouvement. Cela peut passer par des caresses sur le clitoris pendant la pénétration par exemple. Trouvez la combinaison parfaite !

5/ Sodomie : On range ses préjugés, complexes et tabous au placard

Pour certaines, la pénétration anale est un type de stimulation inconfortable, voire douloureuse. La manière dont la société et la religion voient ce type de rapport sexuel n’aide pas à se relâcher. Sachez que l’anus a des terminaisons nerveuses très sensibles qui peuvent donner lieu à un plaisir exceptionnel quand on s’y prend bien. Les doigts, la bouche et le pénis peuvent stimuler cette zone et procurer un plaisir fou. Pour cela, il faut d’abord prendre son temps et ne pas négliger l’hygiène corporelle pour plus de confort et de lâcher-prise. Ensuite, vous pouvez vous laisser aller à des jeux érotiques et bien lubrifier l’anus. Pour ce type de pratique, il est essentiel de bien communiquer et être honnête quant à vos désirs et vos doutes.

6/ Coregasm : on peut aussi atteindre l’orgasme par le sport

Le sexe peut être vu comme un sport, certes, mais sortons de la pénétration pour aller voir ailleurs. On pense toujours qu’on a besoin d’un homme ou de la masturbation pour ressentir du plaisir et atteindre l’orgasme. Non que cela soit faux, mais une étude scientifique suggère que le sport pourrait régler les difficultés à atteindre l’orgasme ! Certains exercices donneraient même à certaines un plaisir sexuel comme lorsqu’elles montent les escaliers avec une certaine inclinaison, en faisant des abdominaux, du yoga ou lors d’une course. Incroyable, mais vrai !

difficultés à atteindre l'orgasme
Crédits photo : Pexels.com

Si on devait résumer, on dirait : testez, communiquez et libérez-vous ! Il n’y a pas de honte à vouloir avoir du plaisir et régler ses difficultés à atteindre l’orgasme par tous les moyens !

Articles liés :

Chute de libido ? 5 conseils pour avoir davantage envie de faire l’amour

L’asexualité ou le droit à ne pas faire l’amour : une orientation sexuelle qui n’a rien de honteux

Vaginisme : un trouble sexuel tabou qui empêche toute pénétration

Source