in ,

Quand faire un test de grossesse ? Les 3 situations les plus propices

Capture YouTube : "Le test de grossesse, expérience, explications et conseils !", Léa Popa
Quand faire un test de grossesse ? Les 3 situations les plus propices
noté 4.3 - 6 votes

Si vous n’avez pas envie (pour l’instant, du moins) d’avoir un enfant, on espère que vous n’aurez pas à dégainer un test de grossesse de sitôt. En revanche, si vous désespérez à l’idée de ne pas donner la vie, on vous souhaite tout le meilleur à la lecture de celui-ci ! Mais pour ne pas crier victoire (ou défaite) trop vite, sachez utiliser votre test de grossesse au bon moment. Voici quelques informations pratiques qui pourraient vous aider.

Un retard dans vos règles et vous voilà partie illico à la pharmacie en quête du précieux totem qui vous dévoilera la présence ou non d’un petit embryon ? Au lieu de dépenser 10 euros chaque mois suite au déchirement du préservatif (visiblement trop petit), attendez vraiment le bon moment. La plupart d’entre nous ne savent pas quand il est temps. On vous livre quelques astuces pour choisir le moment opportun pour faire son test de grossesse, et être sûre de son efficacité.

1/ On attend 15 jours avant de faire son test

Nul ne sert de courir à la pharmacie, il faut faire son test de grossesse à point ! En effet, rien ne sert de faire son test le lendemain de la prise de risque, cela ne sert strictement à rien, et il sera toujours négatif. Idem 3 ou 4 jours après votre partie de jambes en l’air. Le bon timing c’est à partir de 10 jours (minimum 7 selon les médecins). Et pour la prise de sang, c’est la même chose : l’hormone HCG produite par le placenta, responsable d’une éventuelle grossesse, est secrétée seulement 2 semaines après fécondation…

test de grossesse
Crédits : Pexels

2/ On fait plusieurs tests

Si vous avez réalisé un test de grossesse et que le bâtonnet de plastique est négatif, mais que vous n’avez toujours pas vos règles, vous pouvez refaire un test, ou aller faire une prise de sang dans un labo, c’est gratuit (et plus sûr).

3/ On fait une prise de sang après un IVG

Après un avortement ou une fausse couche, le niveau d’hormones reste élevé quelques semaines encore. Si vous avez fait un test lors de cette période ou peu de temps après, il sera relativement difficile à cerner. S’il s’avère positif, cela ne veut pas dire que vous êtes à nouveau enceinte. Vous pouvez encore avoir quelques traces d’hormones HCG dans votre corps, résidus de votre grossesse interrompue. Une prise de sang est dans ce cas recommandée.

Articles liés :

Vous êtes enceinte ? 10 trucs et astuces grossesse que vous devez absolument connaître

Le préservatif féminin, qu’est-ce que c’est, et comment on le met ?

10 façons insolites d’utiliser un préservatif en dehors de la chambre à coucher

Conseils : relations.toutcomment.com, aufeminin.com