in

Et si tout ce que vous saviez sur la perte de poids était faux ? 5 croyances remises en cause

Crédits : Pxhere
Et si tout ce que vous saviez sur la perte de poids était faux ? 5 croyances remises en cause
noté 4 - 4 votes

Ne jamais sauter le petit-déjeuner (ni les autres repas), limiter le gras, faire de l’exercice au quotidien, autant de conseils qu’on nous a de tout temps assénés pour prétendre entretenir sa silhouette et fuir la prise de poids. Et si tout cela était faux ? Le professeur Jason Fung envoie valser les croyances populaires en la matière en remettant en question les lois de la perte de poids.

La malbouffe ou la sédentarité que nous impose la société sont loin d’expliquer le surpoids ou l’obésité. C’est ce qu’affirme le Docteur Fung dans son ouvrage choc : Les Lois de L’Obésité : Tout ce que vous savez sur la perte de poids est faux. Pour lui, il s’agirait en réalité de phénomènes hormonaux. S’appuyant sur une myriade d’études scientifiques, le jeune médecin canadien veut démontrer par A + B que l’insuline est la seule responsable, qui mène à la prise de poids, à l’obésité et aux dérèglements métaboliques associés.

1/ Faire du sport ne fait pas maigrir

Vous avez toujours entendu que le sport, c’est bon pour la ligne. Ce ne serait pas tout à fait exact. Si l’exercice est excellent pour la santé, à condition qu’il ne soit pas intense et traumatisant, il ne joue pas beaucoup dans la perte de poids. Nous mangerions davantage suite à un entraînement ou un exercice intensif, le corps tentant de maintenir un état stable. En réduisant vos calories, votre organisme réduit aussi les calories dépensées. Grosso modo, en mangeant moins, vous maigrissez moins. Ce phénomène de compensation est appelé l’homéostasie.

prise de poids
Crédits photos : Pexels.com

2/ Le surpoids et l’obésité n’ont rien à voir avec la sédentarité

Une étude étonnante a été réalisée en comparant deux profils bien différents. Le premier, une population de chasseurs-cueilleurs de Tanzanie, allant jusqu’à parcourir plus de 25 kilomètres à la recherche de nourriture. Le second, un américain sédentaire aux horaires de bureau. Étant donné que les membres de la tribu africaine marchent toute la journée, dès qu’ils le peuvent, ceux-ci réduisent leurs activités physiques. En revanche, l’américain, qui passe le plus clair de son temps assis devant son écran, augmentera probablement son activité physique dès qu’il en aura l’occasion. Finalement, tout ça reviendrait au même…

prise de poids
Crédits : Pexels

3/ Faire plus d’exercice après un excès n’arrangera rien

Même si le sport est important pour rester en bonne santé, ses bienfaits auraient une limite naturelle. Compenser ses excès par un effort physique ne saurait être viable sur le long terme. Vous ne pouvez lutter contre votre mauvaise alimentation, c’est un fait. En plus, augmenter de manière drastique sa pratique d’exercice physique ne va pas arranger les choses : le sport intensif est une certaine forme de stress imposé à son organisme.

L’exercice est un stress imposé à son organisme. De petites quantités sont bénéfiques, mais de quantités excessives sont néfastes.

4/ Trop manger n’est pas la cause d’un surpoids, mais plutôt mal manger

Sam Feltham est un entraîneur physique réputé au Royaume-Uni. Celui-ci a tenté une expérience assez insolite : manger plus de 5700 calories par jour pour analyser les rudiments de la prise de poids. Pour ce faire, il s’est tourné vers un régime faible en glucides et riches en gras, exclusivement composé d’aliments naturels non transformés. Résultat : le coach a pris à peine un kilo et demi (1,3 kg exactement), alors qu’il en avait prévu 7,3. Son tour de taille s’est même délesté de 2,5 kg ! Feltham retente l’expérience en adoptant un régime du même nombre de calories, mais cette fois à base de produits industriels et transformés. Le constat est sans appel : il prend les 7 kilos qu’il avait initialement prévu…

Vous pouvez temporairement forcer votre poids corporel à être plus élevé que celui que votre corps veut en consommant un excès de calories. Mais au fil du temps, l’accélération de votre métabolisme va réduire votre poids pour le ramener à la normale. Et inversement.

5/ L’obésité n’est pas causée par un excès de calories, mais par l’insuline

Le surpoids et l’obésité ne sont pas la cause d’un excès de calories, mais plutôt d’un déséquilibre d’ordre hormonal. Le tout est de savoir de quelle hormone il s’agit. À ce petit jeu-là, l’insuline, hormone de stockage, semble sortir du lot. Même s’il est relativement difficile d’analyser ses taux, qui fluctuent largement au cours de la journée, il est aujourd’hui possible d’affirmer qu’une sécrétion d’insuline élevée est liée à l’obésité. Les personnes obèses ou en surpoids sécrètent plus d’insuline que les autres.

Quand les taux d’insuline sont réduits de manière significative, nous devrions nous attendre à une perte de poids sévère.

Comment contrer l’insuline ? En commençant notamment par dormir plus, la privation de sommeil étant une cause de stress importante. Et qui dit stress dit cortisol, cette hormone qui stimule les taux de glucose, et par conséquent l’insuline. Vous nous suivez ?

prise de poids
Crédits photos : Pixabay.com

La prise de poids n’est pas qu’une question de calories !

NOTE : si le sport ne semble pas jouer un rôle prépondérant dans la perte ou prise de poids, il est important en revanche de préciser qu’il est tout de même la clé d’un corps ferme et tonique.

Source : Les Lois de L’Obésité, Tout ce que vous savez sur la perte de poids est faux, Dr Jason Fung, Éditions Eyrolles.

Articles liés à la prise de poids :

Perdre du poids sans effort, c’est possible ! 12 idées et astuces originales pour s’alléger

Astuces minceur qui marchent : 9 trucs de paresseuses pour perdre du poids sans effort

Perte de poids facile : 5 céréales à privilégier pour éviter de grignoter toute la journée