in ,

Cette femme est enceinte de… 6 mois !

Capture Instagram/chontelduncan
Cette femme est enceinte de… 6 mois !
noté 4.2 - 5 votes

Chontel Duncan, c’est une sportive invétérée, aux muscles saillants et aux abdos d’acier, qui n’est pas prête à sacrifier ses séances de sport intensives sous prétexte qu’elle est enceinte ! Mais cette jeune américaine est loin d’être un cas isolé : les « fits moms », comme on les caractérisent Outre-Atlantique, envahissent les réseaux sociaux et n’hésitent pas à partager des photos de leur silhouette de rêve au ventre toujours aussi étrangement plat. Retour sur ce phénomène de société pour le moins inquiétant.

Les femmes enceintes musclées, nouvelle tendance ?

De nos jours, plus que jamais (et particulièrement aux Etats-Unis), la tendance est au sport intensif. Il n’y a qu’à observer l’engouement des muscles saillants chez certaines Instagrammeuses pas frileuses pour se rendre compte du phénomène grandissant. Et les fit moms d’envahir la Toile, la bombardant de clichés qui rendraient jalouses même les plus sportives. Ces mamans musclées, comme on pourrait les appeler dans notre langue, ce sont de jeunes mères qui, déjà très sportives avant de tomber enceintes, continuent de pratiquer une activité intensive au cours de leur grossesse. Les plus grandes critiques des internautes mettent en avant le caractère culpabilisant de ces photos : cuisses musclées, fesses galbées et surtout, ventre quasi inexistant : une silhouette bien éloignée de celle de  la femme enceinte traditionnelle !

Des sports contre-indiqués, pratiqués sans écouter l’avis des médecins

Ces mamans athlétiques n’hésitent pas à pratiquer les sports les plus extrêmes, certains étant pourtant contre-indiqués au moment de la grossesse : course à pied, boxe, rame, abdos, et même levers de poids. Une grossesse sportive qui soulève bon nombre de questions, notamment l’impact sur leur santé, et celle de leur bébé.

Quels impacts sur le bébé ?

Selon les spécialistes, la pratique du sport pendant la grossesse n’est pas contre-indiquée, au contraire. A condition que les exercices soient modérés. Car une pratique trop intensive pourrait entraîner des contractions, et donc, une naissance prématurée, ou pire, une fausse couche. Selon d’autres études, les comportements adoptés au moment de la grossesse peuvent modifier l’état de santé d’une femme sur la durée. Ainsi, débuter une activité sportive au moment de sa grossesse peut être un bon moyen de la maintenir plus tard. Le sport, à petites doses, permettant en plus d’éliminer le stress et d’être en meilleure santé mentale.

Derrière les muscles, la peur de voir son corps se transformer

Mais cette mode du « sport malgré tout » serait surtout due à une véritable peur, celle de voir son corps se transformer. En effet, de nombreuses femmes supportent mal de voir leur silhouette s’arrondir, peinant parfois à la retrouver après l’accouchement. Raison pour laquelle ces fit moms continuent de montrer à leurs followers, l’évolution de leur corps post-grossesse.  Ce qu’il faut donc retenir, c’est que le sport, c’est bon pour la santé et celle de son bébé, mais à condition d’être modéré, et de respecter les limites que son corps impose !

Source